Cinéma : avec "L’Homme de la cave", Philippe Le Guay signe un thriller noir sur le négationnisme

Publié Mis à jour
Culture : avec "L’Homme de la cave", Philippe Le Guay signe un thriller noir sur le négationnisme
franceinfo
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Le dernier film de Philippe Le Guay dans lequel François Cluzet joue un ancien professeur d’histoire mis au placard pour avoir tenu des propos négationnistes, qui intègre une copropriété après l’achat d’une cave, pose des questions contemporaines sur notre société.

Une histoire avec un début de scénario, inspiré de faits réels, tout à fait banal. Dans un immeuble, les habitants font la connaissance du protagoniste principal incarné par François Cluzet. Celui-ci est de prime abord un homme affable, sympathique et très cultivé. Très vite, ses voisins comprennent que la première impression n’est pas forcément la bonne et qu'un intrus est entré dans leur cocon si paisible. "J’ai eu envie d’aller du côté de la nuit, du complot, de tout ce qui est moisi, et d’une parole qui, sous couvert de poser des questions, interroge la vérité pour la détruire", explique Philippe Le Guay au sujet de son film L’Homme de la cave.

Complotisme et antisémitisme

"C’est très bien de poser des questions, tant qu’on a une vocation d’éclairer le sujet qu’on explore", poursuit le réalisateur. Et d’abonder : "Mais au contraire, quand on essaie de l’obscurcir et de détruire les preuves déjà établies, là il y a un problème". Ce film s’imprègne de modernité, car nous vivons à une époque où les fake news, deepfakes et autres formes de désinformation n’ont jamais été si présentes dans le débat public, laissant parfois démunis l'auditoire et le lectorat. Et ce même si les journalistes tentent de les débusquer coûte que coûte. Le film de Philippe Le Guay est à voir au cinéma depuis le 13 octobre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.