"Poly" : dans son adaptation, Nicolas Vanier sensibilise les enfants à la maltraitance animale

Mercredi 21 octobre, le film "Poly" sort en salles. Nicolas Vanier adapte pour le grand écran cette histoire d'amitié entre une petite fille et un poney maltraité dans un cirque itinérant.

Dans les années 60, un poney et un garçonnet ont fait rêver les enfants dans Les aventures de Poly, une saga télévisée et littéraire signée Cécile Aubry. Nicolas Vanier, explorateur devenu cinéaste, a décidé de les faire revivre sur grand écran dans Poly, en salles le mercredi 21 octobre. Et le réalisateur a choisi de tourner dans les décors naturels des Cévennes. "Même si je n'ai pas la prétention, bien évidemment, de pouvoir changer le monde avec des films, je suis devenu ce qu'on appelle un défenseur de l'environnement. Donner à aimer la nature au travers de films, je pense que ça donne envie de la protéger", explique Nicolas Vanier.

"Un vivant n'est pas un objet"

Le film, qui réunit notamment Julie Gayet, François Cluzet et Patrick Timsit, se déroule également dans les années 60. Le petit garçon a été remplacé par une petite fille, qui va tout faire pour rendre à Poly sa liberté. Une manière d'aborder la maltraitance animale. "On n'est pas là pour donner des leçons. On est là pour divertir. Il faut quand même faire prendre conscience, un vivant n'est pas un objet", explique l'acteur François Cluzet. Le film a suscité beaucoup d'intérêt chez les enfants au moment des avant-premières. "Ils sont à fond, sérieux sur les thématiques de la maltraitance animale, sur les questions d'écologie, sur la viande", explique l'actrice Julie Gayet. Le film tombe à pic et fait du bien pour les vacances scolaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Elisa de Lambert dans le rôle de Cécile, accompagnée de son poney, dans le film Poly de Nicolas Vanier.
Elisa de Lambert dans le rôle de Cécile, accompagnée de son poney, dans le film Poly de Nicolas Vanier. (Copyright SND)