Brad Pitt, du physique de beau gosse à la gueule cassée

Publié Mis à jour
Cinéma : Brad Pitt, du physique de jeune premier à la gueule cassée
FRANCE 2
Article rédigé par
A.Le Quéré , S.Gorny, M.Bouvier, F.Le MoalG.Bensoussan, M.Leroux, D.Chevalier, N.Berthelot - France 2
France Télévisions

Il a plus de 50 films à son actif. Révélé au grand public au début des années 90, il est aujourd’hui l’une des plus grandes stars d’Hollywood et ne cesse de surprendre, à travers des rôles souvent pleins d’autodérision. À l’occasion de la sortie prochaine du film "Bullet Train", de David Leitch, retour sur le parcours de Brad Pitt.  

Même avec un masque et des lunettes noires, impossible de ne pas le reconnaître. Brad Pitt, c’est le charisme à l’état brut. Les fans de cinéma n’ont d’yeux que pour lui. "Il a une aura, un truc", dit un fan. Brad Pitt, c’est d’abord ce visage d’ange, révélé dans le film Thelma et Louise. Hollywood se l’arrache pour son physique de jeune premier, et ça finit par l’agacer. Sa belle gueule, Brad Pitt veut la casser à tout prix. Dans Seven, il apparaît bien amoché.

"J’aime tout de la France"

Avec le temps, ses personnages sont plus sombres, plus déjantés, comme dans Fight Club. Ce n’est pas un hasard si Brad Pitt présente son film Bullet Train à Paris. Cannes (Alpes-Maritimes), Deauville (Calvados), il est souvent invité dans les festivals, et passe du temps dans le Var, dans son domaine viticole. "J’aime tout de la France", avait-t-il déclaré. Un amour sincère, un peu cliché, mis en scène dans une publicité japonaise. Brad Pitt ose tout, jusque sur les tapis rouges. Avec lui, c’est toujours cool et décontracté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.