"The Father" : "Avoir deux Oscars, je ne pouvais pas rêver mieux !", réagit Florian Zeller

L'auteur de 41 ans signe avec "The Father" son premier film, adaptée de sa pièce "Le père".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Florian Zeller a remporté l'oscar du meilleur scénario pour sa pièce adaptée, "The Father", le 26 avril 2021. (POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

L'auteur français Florian Zeller est l'un des grands gagnants de la 93e cérémonie des Oscars qui s'est déroulée la nuit dernière. Son premier film The Father, adapté d'une de ses pièces de théâtre, repart avec deux statuettes, celle du meilleur scénario adapté, et celle du meilleur acteur pour Anthony Hopkins.

"J'étais déjà extrêmement honoré d'avoir six nominations, avoir deux Oscars, je ne pouvais pas rêver mieux", réagit Florian Zeller lundi 26 avril sur franceinfo. "Je n'ai pas vraiment réalisé encore, mais je suis très heureux", ajoute l'auteur de 41 ans, en faisant part de sa "grande joie", et de sa "gratitude".

"Ce film, je l'ai pensé, écrit et rêvé pour Anthony Hopkins"

Parmi l'un de ses grands motifs de satisfaction, l'auteur cite la récompense reçue par Anthony Hopkins : "Ce film, je l'ai pensé, écrit et rêvé pour Anthony Hopkins. Le désir de faire ce film, je ne le distingue pas du désir de le faire avec lui. Partager cette joie avec lui c'est d'autant plus fort pour moi." L'auteur français ajoute que "c'est la seule raison pour laquelle j'ai fait ce film en anglais et je voulais vraiment le faire avec lui."

"C'est une légende, le plus grand acteur du monde. Et avec cette intuition qu'il serait extraordinaire dans ce rôle-là. J'ai décidé de suivre cette intuition et d'aller jusqu'à frapper à sa porte."

Florian Zeller

à franceinfo

Reste désormais à fixer une date de sortie dans les salles françaises, en fonction de la levée des restrictions sanitaires. "Si les salles rouvrent mi-mai, le film sortira presque tout de suite, début juin ou mi-juin. Aussitôt que ça sera possible, on a tous envie de partager ce film avec le public", poursuit Florian Zeller qui se dit "très impatient".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.