Mort de Robert Vaughn, le dernier des sept mercenaires

L'acteur américain Robert Vaughn, dernier survivant des sept mercenaires, connu pour sa carrière à la télévision plutôt que dans des productions hollywoodiennes, est mort vendredi d'une leucémie aiguë à l'âge de 83 ans.

Robert Vaughn à Rome dans les années soixante
Robert Vaughn à Rome dans les années soixante (Anonymous/AP/SIPA)
"M. Vaughn est décédé entouré de sa famille" à New York, a confirmé son agent Matthew Sullivan au magazine Deadline Hollywood. Né le 22 novembre 1932 à New York, Robert Vaughn grandit dans une famille de comédiens. Son père est une voix pour la radio et sa mère monte sur les planches. Après des études, notamment en sciences politiques, il bifurque vers le cinéma. Après avoir tenu un rôle dans "Les dix commandements" de Cecil B. DeMille (1957), il concourt pour les Oscars après sa prestation dans "Ce monde à part" de Vincent Sherman, en 1959.

Un an plus tard, il joue dans le film culte "Les Sept mercenaires" de John Sturges, donnant la réplique à des monuments tels que Steve McQueen, Charles Bronson ou James Coburn. Il y incarne Lee, le plus élégant et le plus nerveux des défenseurs du village mexicain, dans cette version américaine des "Sept Samouraïs" d'Akira Kurosawa.


Sa carrière bifurque par la suite vers les productions télévisées, n'apparaissant plus sur grand écran que pour des productions moins prestigieuses telles que "Delta Force", au côté de Chuck Norris, en 1986.

À la télévision, il acquiert sa célébrité grâce à son fameux rôle de Napoleon Solo dans "Des agents très spéciaux" (en version originale : "The Man from UNCLE") avec David McCallum, la réponse du petit écran à "James Bond", ou encore "Poigne de fer et séduction" ("The Protectors").


Il tourne également dans diverses séries policières (Columbo, Perry Mason...). Robert Vaughn a également écrit un livre, en 1972, intitulé "Only victims", consacré aux purges et aux listes noires hollywoodiennes. Il était marié et père de deux enfants.

Dans la nuit de vendredi à samedi, un tweet récapitulait les départs des regrettés "mercenaires"...
https://twitter.com/ThePixelFactor/status/797159537744691200