Mort d'Anouk Aimée : l'actrice fétiche de Claude Lelouch et Federico Fellini en cinq chefs-d'œuvre

De 1947 à 2019, Anouk Aimée figure au générique de plus de 80 films. Parmi sa longue filmographie internationale, voici cinq chefs-d’œuvre d'une actrice tout en élégance et discrétion
Article rédigé par Christophe Airaud
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
Anouk Aimée dans le film "Un homme et une femme" de Claude Lelouch. (7E ART / LES FILMS 13 / AFP)

Elle a donné la réplique à nombre de stars et tourné sous la direction des plus grands réalisateurs, de Federico Fellini à Claude Lelouch en passant par Robert Altman, Philippe de Broca, Jacques Becker ou encore Jacques Demy. Anouk Aimée s'est éteinte mardi 18 juin à l'âge de 92 ans. La voici dans cinq de ses films les plus célèbres.

1 "Un homme et une femme" (1966) 

Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant, le charme d'un des couples mythiques du cinéma. Claude Lelouch les réunit en 1966. Deux veufs inconsolables pour un amour passionnel et romantique. La musique de Francis Lai et Pierre Barouh, la Palme d'Or en 1966, une Ford Mustang sur la plage de Deauville, un numéro de téléphone, Montmatre 15 40. Et ainsi Un homme et une femme devient un film culte.

2 "Les Plus Belles Années d'une vie" (2019)

Claude Lelouch réunit ses deux acteurs une nouvelle fois en 1986 pour Un homme et une femme : vingt ans déjà. En 2019, il les invite encore à tourner ensemble. Ce sera le mélancolique Les plus belles années quand les amants d'antan se retrouvent au crépuscule de leur vie. Aucun des deux n'a perdu son charme et l'humour s'en mêle. Le regard d'Anouk Aimée sur le vieillissant Trintignant est magnifique.

3 "Lola" (1961)

Pleure qui peut rit qui veut, écrit Jacques Demy pour lancer Lola, son film réalisé en 1961. Anouk Aimée sera Lola, danseuse et entraîneuse à l'Eldorado et par sa présence et son élégance, la comédienne rend imprègne le film de sensualité et de légèreté. Michel Legrand à la musique, Agnés Varda écrit la chanson Lola et Raoul Coutard à l'image crée ce noir et blanc envoûtant. Un chef-d’œuvre dans la carrière d'Anouk Aimée.

4 "Montparnasse 19" (1958)

Montparnasse 19 est réalisé par Jacques Becker. Gérard Philippe est Modigliani et Anouk Aimée  joue Jeanne Hébuterne, maîtresse du peintre au destin tragique. La passion de Jeanne pour "Modi" se lit dans le regard éperdument amoureux d'Anouk Aimée.

5 "Huit et demi" (1963)

Anouk Aimée, coupe garçonne et lunettes à monture large : voici Luisa Anselmi, l'épouse de Guido, interprété par Marcello Mastroianni. Une histoire de cinéma racontée par Federico Fellini. Ce sera le deuxième film avec le réalisateur italien pour la comédienne après La dolce vita en 1960. Deux oscars couronneront le film. Anouk Aimée aura une belle carrière italienne avec aussi Victorio De Sica, Antonio Lattuada ou Dino Risi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.