"Mon Garçon" : quand Guillaume Canet joue sans filet

Tourner un film sans en connaitre le scénario, c'est l'expérience surprenante et déstabilisante que Guillaume Canet a effectuée dans le film de Christian Carion, "Mon Garçon".  

FRANCE 2

À ce moment-là, Guillaume Canet sait juste qu'il devra rechercher son enfant... Techniciens et acteurs se sont préparés sans lui, dans l'attente de ses réactions. Il est même écrit sur la première page du scénario qu'il est formellement interdit de lui donner la moindre information avant les scènes. Le tournage va se dérouler pendant six jours seulement, dans l'ordre chronologique. Les acteurs ont la trame, et lui donnent les indices qui peuvent le faire réagir.

"Ce n'est plus du jeu"

"Quand il est face à un autre acteur, il y a deux caméras, parce qu'on va pas faire un champ/contrechamp !", explique le réalisateur Christian Carion. "Parce que champ/contrechamp, c'est recommencer! On ne recommence rien. On prend les premières prises et on s'en va, on vole!" Et lorsque Guillaume Canet part dans une direction inattendue, c'est aux autres de s'adapter. "Ça a presque été craché de moi-même, ce n'est plus du jeu", confie Mélanie Laurent, sa partenaire à l'écran. Un procédé qui donne à ce film sa puissance singulière, qui n'est jamais gratuite, mais au service de l'histoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Guillaume Canet
Guillaume Canet (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)