"Les Filles du docteur March" : une nouvelle adaptation réussie du roman féministe

Plusieurs fois adapté au cinéma et en séries TV, le célèbre roman revient sur les écrans dans une version somptueuse qui valorise son propos féministe.

Emma Watson, Saoirse Ronan, Florence Pugh et Eliza Scanlen dans \"Les Filles du docteur March\" de Greta Gerwig.
Emma Watson, Saoirse Ronan, Florence Pugh et Eliza Scanlen dans "Les Filles du docteur March" de Greta Gerwig. (WILSON WEBB / Sony Pictures Releasing France)

Publié en 1868, Les Quatre filles du docteur March de Louisa May Alcott fait l’objet d’une nouvelle version au cinéma sous le le titre Les filles du docteur March, sur les écrans mercredi 1er janvier. C’est la quatrième adaptation du célèbre roman, dont la plus fameuse a été réalisée par George Cukor en 1933 avec Katharine Hepburn.

L’actrice-réalisatrice américaine Greta Gerwig (Lady Bird) dirige le film, en s’inspirant du livre, mais également d’autres écrits de la romancière, pour privilégier le sous-texte féministe du roman.

Une version pertinente

Pendant la Guerre de Sécession aux Etats-Unis (1861-65), quatre jeunes filles vivent avec leur mère (Laura Dern), le père étant au front. Jo (Saoirse Ronan) se destine à la littérature, Meg (Emma Watson) à être comédienne, Amy (Florence Pugh) veut devenir peintre, et Beth (Eliza Scanien) pianiste. Elles sont courtisées par des prétendants, et chaperonnées par leur tante March qui veille au grain. Toutes quatre vont suivre leur destin au fil de leurs ambitions et de leurs amours.

Sony Pictures Realising France

C’est une très belle adaptation qu’a écrite et réalisée Greta Gerwig, déjà signataire de Lady Bird (2017), également sur l’adolescence féminine. En mélangeant le roman de Louisa May Alcott, inspiré de sa propre jeunesse, et d'autres écrits plus personnels, la cinéaste n’en donne pas une énième version, mais souligne sa pertinence actuelle. Ecrit en 1868, Les Quatre filles du docteur March (qui devient Les Filles du docteur March), témoignait de la quête d’indépendance des femmes dans la société corsetée et patriarcale du XIXe siècle, à l’heure des suffragettes. Si les revendications féministes ont évolué depuis, le propos est plus que jamais d’actualité.

Le pré-carré des hommes

Greta Gerwig a-t-elle voulu se servir du célèbre roman, pilier de la littérature anglo-saxonne pour la jeunesse, comme d’une métaphore des revendications féministes actuelles ? On peut le croire à la vision de son film, mais également dans ses récents propos, critiquant le manque de représentativité des femmes cinéastes dans le monde, surtout comme auteure et réalisatrice. Les quatre filles du Docteur March prétendent à une carrière artistique, pré-carré des hommes, à l’image du monde du cinéma, où elles sont largement minoritaires, comme dans toutes les formes d’expressions artistiques.

Meryl Streep dans \"Les Filles du Docteur March\" de Greta Gerwig.
Meryl Streep dans "Les Filles du Docteur March" de Greta Gerwig. (WILSON WEBB / Sony Pictures Releasing France)

Cette quête de reconnaissance est notamment celle de Jo, alter ego de la romancière Louisa May Alcott, qui aspire à une carrière littéraire. Les rapports qu’entretiennent les quatre jeunes femmes avec les hommes, face à leurs ambitions, mélangent à la fois convenances sociétales et romance, à une époque où les femmes étaient destinées au mariage et à l’enfantement, sans qu’il soit question de carrière professionnelle ou artistique. Greta Gerwig capte parfaitement ces enjeux, sans négliger ni le contexte, ni la dimension romanesque de l’œuvre.

France 2

Les quatre jeunes actrices sont toutes à leur place, Saoirse Ronan (Jo) en tête ; mais aussi Laura Dern en mère de famille attentive et libérale, ainsi que Meryl Streep, en aïeul perfide et sentencieuse. Soulignons la beauté de la reconstitution historique et de la photographie, décor, costumes et lumières participant à une mise en scène exigeante, tout comme l’est la partition romantique d’Alexandre Desplat. Dommage que la première partie soit un peu longue dans la mise en place de l’intrigue, avec des articulations entre passé et présent parfois approximatives et répétitives. Mais l’ensemble demeure d’une très belle facture, tant dans la forme que dans le propos. Une grande réussite.

L\'affiche de \"Les Filles du Docteur March\" de Greta Gerwig.
L'affiche de "Les Filles du Docteur March" de Greta Gerwig. (Sony Pictures Releasing France)

La fiche

Genre : Drame / Romance
Réalisateur : Greta Gerwig
Acteurs : Emma Watson, Saoirse Ronan, Florence Pugh, Eliza Scanlen , Laura vDern, Timothée Chalamet, Mery Streep, Bob Odenkirk, Louis Garrel
Pays : Etats-Unis
Durée : 2h14
Sortie : 1er janvier 2020
Distributeur : Sony Pictures Releasing France

Synopsis : Une nouvelle adaptation des Quatre filles du Docteur March qui s’inspire à la fois du grand classique de la littérature et des écrits de Louisa May Alcott. Relecture personnelle du livre, filles du Docteur March est un film à la fois atemporel et actuel où Jo March, alter ego fictif de l’auteur, repense à sa vie.