Cet article date de plus de cinq ans.

Les "Cowboys", un père, sa fille, et le jihad

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Les "Cowboys", un père, sa fille, et le jihad
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le film, avec François Damiens, sort en salles mercredi 25 novembre, et entre en résonnance avec l'actualité.

1994. Alain et sa famille aiment la musique country, et les tenues de cow-boys. Chaque année, ils se retrouvent avec leurs amis pour chanter, rire et danser. Mais un jour, la fête finit mal. La fille, Kelly, disparaît. Elle est partie faire le jihad. Dans les années 1990, les jeunes s'entraînent pas en Syrie, mais au Pakistan. C'était il y a 20 ans, mais l'histoire se répète.

Quand la réalité rattrape le scénario

"Pour nous le jihad était une chose des années 90, de cette époque-là. C'était un film d'époque. Et puis pendant qu'on écrivait le scénario, on a commencé à lire, l'État islamique a surgi. On a commencé à lire des témoignages de parents qui racontaient des scènes qu'on avait écrites, un an avant. C'était bouleversant", raconte le réalisateur Thomas Bidegain. C'est l'histoire d'un père en quête de sa fille, une recherche qui va durer 15 ans, au fil de rencontres parfois violentes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.