Le Festival international du film d'animation d'Annecy se tourne vers le Futur

Annecy est au film d'animation ce que Cannes et au cinéma : le plus grand rendez-vous mondial du genre. Du 4 au 9 juin, ce sont 500 films qui vont être diffusés en ou hors compétition. Pour les réalisateurs et les studios venus de plus de 80 pays différents, c'est l'occasion de faire connaitre et de vendre son savoir-faire lors du MIFA (Marché international du film d'animation).

La Motion capture, l'avenir de l'animation.
La Motion capture, l'avenir de l'animation. (DR)

 

 

Depuis quelques années déjà, les studios d'animation français (à la tête desquels "La fabrique" où a officié Michel Ocelot) sont devenus des références dans le monde ultra concurrentiel de l'animation. La 3D est notamment devenue une spécialité tricolore. C'est dans ce domaine en pleine expansion que SolidAnim s'épanouit depuis 2007. En 2012, l'entreprise francilienne a ouvert à Angoulême une unité spécialisée dans la Motion capture (capture de mouvement), technique utilisée dans "Avatar", "Tintin" ou "Le Seigneur des anneaux". Un savoir-faire que la société va présenter cette année au MIFA d'Annecy (du 6 au 8 juin).

 

A suivre cette année, en compétition : "Couleur de peau : miel" de laurent Boileau, "Zarafa" de Rémi Bezançon ... et en avant-première, "Madagascar 3