Cet article date de plus de quatre ans.

Le cinéma Le Grand Rex à Paris annule la projection du film "Autant en emporte le vent"

Cette décision intervient trois jours après le retrait temporaire du film de la plateforme de streaming HBO Max, qui estime que le long métrage de 1939 contient des "préjugés racistes".

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Capture d'écran du film "Autant en emporte le vent", avec Vivien Leigh et Hattie McDaniel. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)

Un communiqué laconique. Le célèbre cinéma parisien Le Grand Rex a annoncé sur Twitter, vendredi 12 juin, qu'il annulait la projection du film Autant en emporte le vent, à la demande de la Warner Bros. La société de production et de distribution américaine détient les droits d'exploitation de ce film américain sorti en 1939. L'établissement n'a pas donné davantage de précisions. Sur son site internet, il précise que "toutes les personnes ayant réservé une place" seront "automatiquement remboursées".

Cette projection était prévue le 23 juin, au lendemain de la réouverture des salles de cinéma, fermées depuis le début du confinement. D'autres classiques doivent être projetés à cette occasion, selon Première.

Autant en emporte le vent, qui raconte l'histoire de Scarlett O'Hara et Rhett Butler sur fond de guerre de Sécession, est considéré comme l'un des plus gros succès de l'histoire du cinéma. Cette annonce intervient alors que le film, qualifié par certains historiens de révisionniste, a été retiré temporairement de la plateforme de streaming HBO Max, mardi"Autant en emporte le vent" est le produit de son époque et dépeint des préjugés racistes qui étaient communs dans la société américaine", a commenté à l'AFP un porte-parole de HBO Max pour expliquer le retrait du long métrage qui a remporté, en 1940, huit Oscars (dont l'un a été attribué à l'actrice noire Hattie McDaniel, qui interprète la nourrice de l'héroïne). Pour HBO Max, maintenir ce film dans son catalogue "sans explication et dénonciation de cette représentation aurait été irresponsable". 

Ainsi, la plateforme prévoit de remettre le film en ligne mais avec une contextualisation pour resituer l'œuvre dans son époque. Il sera présenté dans son intégralité, car procéder autrement reviendrait à "faire comme si ces préjugés n'avaient jamais existé", a précisé le porte-parole. Autant en emporte le vent, long métrage fleuve (3h58) de Victor Fleming, avec Clark Gable et Vivien Leigh, sorti en 1939, présente une version romantique du Sud à l'époque de la guerre de Sécession (1861-1865) et une vision très édulcorée de l'esclavage, avec du personnel de maison dépeint comme satisfait de son sort et traité comme des employés ordinaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.