La sélection du 46e festival de Deauville s'étoffe avec dix films cannois

Le festival du film américain de Deauville tiendra sa 46e édition du 4 au 13 septembre. L'événement accueillera certains films que le festival de Cannes aurait dû projeter, ainsi que sa compétition habituelle composée de 14 longs-métrages. 

Le 46e festival du film américain de Deauville se déroulera du 4 au 13 septembre prochain, Vanessa Paradis en présidera le jury.  
Le 46e festival du film américain de Deauville se déroulera du 4 au 13 septembre prochain, Vanessa Paradis en présidera le jury.   (Festival de Deauville)

La 46e édition du festival du cinéma américain de Deauville aura lieu du 4 au 13 septembre prochain, et c'est l'un des rares festivals à se maintenir en cette année particulière. Si on connaissait déjà les quatorze films en compétition, ainsi que les deux présidentes de jury, Vanessa Paradis pour le jury de la compétition et Rebecca Zlotowski pour le jury de la Révélation, le festival a dévoilé mardi 28 juillet les dix films que le festival de Cannes viendra présenter. 

Le festival de Cannes invité 

La particularité de cette année sous Covid est en effet de voir invité le festival de Cannes à Deauville. Dix films qui auraient dû être projetés sur la Croisette le seront durant cette semaine américaine. "À circonstances exceptionnelles, édition exceptionnelle: le Festival du cinéma américain invite cette année le Festival de Cannes. 10 films ont été ainsi sélectionnés parmi les 56 titres de la Sélection officielle du Festival de Cannes (...) Tous les publics pourront découvrir ces films sur grand écran, en présence de son délégué général Thierry Frémaux et de son président Pierre Lescure", soulignent dans un communiqué commun les deux festivals. Parmi la sélection, on retrouve ADN, le nouveau film tant attendu de Maïwenn, cinq ans après le très réussi Mon roi. D'autres cinéastes français sélectionnés à Cannes viendront aussi présenter leurs films, preuve que cette année, Deauville ne sera pas qu'américaine : Denis Podalydès avec Les deux Alfred par exemple, ou Lucas Belvaux avec Des hommes

Le reste de la sélection dévoilée mi-août

D'autres sélections, comme Les docs de l'oncle Sam, la section Premières et celle de Patrimoine, seront annoncées à la mi-août. L'hommage à l'acteur Kirk Douglas n'est quant à lui pas un secret, mis en avant sur l'affiche elle-même, l'acteur américain disparu en février dernier à l'âge de 103 ans sera à l'honneur avec une sélection de quelques uns des films de sa longue carrière. 

"Cette édition ne dérogera pas à notre volonté éditoriale de montrer la diversité et l’originalité de la cinématographie américaine", souligne Bruno Barde, le directeur du festival. "Ainsi sur les 14 films de compétition, 7 sont des premiers films et 8 sont des films de réalisatrices. Les films retenus retracent pour partie les problématiques actuelles et sont bien le reflet d'une quête effrénée : recherche d'identité, urgence écologique, mythes et chimères, sexualité et incertitude
d'avenir "

Le festival récompense en effet régulièrement des premiers films, on se souvient des Bêtes du sud sauvage de Benh Zeitlin en 2012 par exemple, ou Little Miss Sunshine de Jonathan Dayton et Valerie Faris en 2006. Côté tapis rouge, aucun noms n'a été donné sur les invités, mais celui-ci pourrait accueillir Rosanna Arquette, qui fait partie du casting de Love is Love is Love de Eleanor Coppola (l'épouse de Francis Ford Coppola) ou bien Mathieu Amalric, à l'affiche de Sound of Metal de Darius Marder. 

Les 14 films en compétition :

First Cow de Kelly Reichardt
Giants Being Lonely de Grear Patterson
Holler de Nicole Riegel
Kajillionaire de Miranda July
Lorelei de Sabrina Doyle
Last Words de Jonathan Nossiter
Love is love is love d‘Eleanor Coppola
Minari de Lee Isaac Chung
Shiva Baby d’Emma Seligman
Sophie Jones de Jessie Barr
Sound of Metal de Darius Marder
The Assistant de Kitty Green
The Violent Heart de Kerem Sanga
Uncle Franck de Alan Ball

Les 10 films issus de la sélection Cannes 2020 :

ADN de Maïwenn
Ammonite de Francis Lee
Des hommes de Lucas Belvaux
Les deux Alfred de Bruno Podalydès
A Good Man de Marie-Castille Mention-Schaar
Last Words de Jonathan Nossiter
Peninsula de Yeon Sang-ho
Rouge de Farid Bentoumi
Slalom de Charlène Favier
Teddy de Ludovic & Zoran Boukherma