La compétition est lancée

Les choses sérieuses comment aujourd'hui. Au programme des jurés, les deux premiers films en compétition - qui n'ont rien à voir : l'un britannique, l'autre chinois. Et aussi, dans la Quinzaine des réalisateurs, le dernier Coppola...

(Radio France © France Info)

C'est tout Cannes, ça. Après les paillettes d'hier soir - cérémonie d'ouverture oblige, place au cinéma, au vrai. Les deux premiers films projetés en sélection officielle sont aux antipodes l'un de l'autre. D'abord par leur provenance ; ensuite, par leur sujet.

  • En compétition:

    Fish Tank de la Britannique Andrea Arnold avec Michael Fassbender, Rebecca Griffiths, Katie Jarvis (2h04).
    _ Mia a 15 ans, sa vie est bouleversée lorsque sa mère ramène à la maison un
    nouveau petit ami.

    Nuits d'ivresse printanière (Chun feng chen zui de ye wan) du Chinois Lou.
    _ Nankin de nos jours, au printemps. La femme de Wang Ping le soupçonne
    d'infidélité. Elle engage Luo Haitao pour l'espionner et découvre ainsi l'amour
    que son mari porte à un homme, Jiang Cheng. C'est avec cet homme que Luo Haitao et Li Jing, sa petite amie, se jettent alors à corps perdus dans une folle
    équipée amoureuse. Un sulfureux voyage aux confins de la jalousie et de
    l'obsession amoureuse.

  • Sélection officielle, Un Certain Regard

    No one knows about Persian cats (Kasi az gorbehaye irani khabar nadareh) de l'Iranien Bahman Ghobadi avec Hamed Behdad, Ashkan Koshanejad, Negar Shaghaghi (1H46).
    _ A leur sortie de prison, une jeune femme et un jeune homme musiciens
    décident de monter un groupe. Ils parcourent Téhéran à la rencontre d'autres
    musiciens underground et tentent de les convaincre de quitter l'Iran. N'ayant
    aucune chance de se produire à Téhéran, il rêvent de sortir de la clandestinité
    et de jouer en Europe. Mais que faire sans argent et sans passeport ...

    Air Doll du Japonais Kore-eda Hirokazu avec Masaya Takahashi, Susumu
    Terajima, Kimiko Yo (2h05).
    _ Ce film raconte l'histoire d'une solitude dans une grande métropole moderne
    à travers l'histoire d'amour d'une poupée gonflable qui petit à petit développe
    des sentiments humains...

  • Sélection Quinzaine des Réalisateurs

    Tetro de l'Américain Francis Ford Coppola avec Vincent Gallo, Klaus Maria
    Brandauer, Carmen Maura (2h07).
    _ Bernie, dix-sept ans, naïf et frais, arrive à Buenos Aires pour rechercher
    son frère aîné qui a disparu depuis plus de dix ans en jurant de ne plus jamais
    revoir sa famille. Cette famille d'Italiens immigrés s'était installée en
    Argentine, mais depuis le succès du père dominateur Carlo, chef d'orchestre
    reconnu, elle a déménagé à New York. Quand Bernie retrouve son frère Tetro,
    écrivain brillant et mélancolique, il n'est pas accueilli à bras ouverts.

  • Sélection Semaine de la critique

    Rien de personnel du Français Mathias Gokalp avec Jean-Pierre Darroussin, Denis Podalydès, Mélanie Doutey, Pascal Greggory, Zabou Breitman (1h30).
    _ La société pharmaceutique Muller organise une grande réception à l'occasion
    du lancement de leur nouveau produit top secret. Au cours de la soirée, les
    participants sont invités à jouer à un jeu de rôle, qui s'avère être en réalité
    un exercice de coaching pour les cadres de l'entreprise.

    Huacho du Chilien Alejandro Fernandez Almendras avec Clemira Aguayo,
    Alejandra Yanez, Cornelio Villagran, Manuel Hernandez (1h29).
    _ Une longue journée à la fin de l'été, quatre membres d'une famille paysanne
    du sud du Chili ont du mal à s'adapter au monde toujours changeant qui les
    entoure. Un monde où un jeu vidéo ou une nouvelle robe peuvent être aussi
    précieux qu'un litre de lait ou un verre de vin. Un monde nouveau, globalisé où
    les frontières entre tradition et modernité s'effacent et où les valeurs se
    transforment rapidement.

  • Séances spéciales

    Mon voisin, mon tueur (My neighbor, my killer) documentaire de la
    Franco-américaine Anne Aghion (1h20).
    _ Sept ans après le génocide des Tutsis au Rwanda, le gouvernement de Kigali
    met en place les Gacaca, ces tribunaux de proximité dans lesquels les Rwandais
    des collines sont appelés à juger leurs voisins. Dans le cadre de cette
    expérience de réconciliation, ceux qui ont avoué leurs crimes sont relâchés
    tandis que les survivants sont invités à leur pardonner.