L'épouse de Woody Allen Soon-Yi défend son mari et charge Mia Farrow

Après des années de mutisme, elle sort enfin de son silence. Et c'est pour plaider en faveur de son époux Woody Allen. Soon-Yi, 47 ans, défend dans une interview à la presse le réalisateur face aux allégations d'abus sexuels de sa fille Dylan. Et se plaint des relations difficiles avec sa mère adoptive Mia Farrow, relançant la guerre entre le clan Allen et le clan Farrow.

Woody Allen et son épouse Soon Yi-Previn au festival de Cannes en mai 2016.
Woody Allen et son épouse Soon Yi-Previn au festival de Cannes en mai 2016. (Alberto Pizzoli / AFP)

Soon-Yi accuse Mia Farrow d'avoir été une mauvaise mère

"Ce qui arrive à Woody est si bouleversant, si injuste", déclare Soon-Yi, 47 ans, dans une rare interview accordée au New York Magazine.

"(Mia Farrow) a profité du mouvement #MeToo pour présenter Dylan en victime. Et toute une nouvelle génération entend parler de cette histoire alors qu'ils ne devraient pas", y affirme Soon-Yi Previn. Habituellement très discrète, elle revient aussi dans cet article sur les relations difficiles qu'elle a eues, enfant, avec Mia Farrow. 

Elle souligne notamment qu'elle n'était "pas maternelle" avec elle et que les deux étaient dès le départ comme "l'huile et l'eau". Selon Soon-Yi, Mia Farrow faisait du favoritisme avec certains de ses enfants. Et alors que cette jeune Coréenne avait quelques soucis d'apprentissage de l'anglais, elle la traitait régulièrement d'idiote et la tenait par un pied la tête en bas afin d"irriguer son cerveau".

Soon-Yi assure encore dans le New York Magazine que sa mère adoptive lui donnait souvent des claques, quand elle ne la fessait pas avec une brosse à cheveux, ou ne lui jetait pas un lapin en porcelaine à la figure. Pressée par son intervieweuse de chercher de bons souvenirs de Mia Farrow, Soon-Yi assure n'en avoir aucun.

Soon Yi, née en octobre 1970, a été adoptée par Mia Farrow et son époux d'alors André Prévin en 1977. Elle a entamé une relation avec Woody Allen alors qu'elle avait 21 ans, en 1991, et que le réalisateur était encore en couple avec Mia Farrow. Alors qu'il est de 35 ans son aîné, leur mariage à Venise en 1997 a fait scandale. Ils ont adopté deux enfants et sont toujours ensemble aujourd'hui.

La guerre Allen-Farrow relancée

Ses déclarations au New York Magazine sont venues relancer la guerre qui oppose Woody Allen à plusieurs membres de la famille Farrow, d'autant que l'auteure de l'article, Daphne Merkin, est une amie de longue date du réalisateur.

Dans l'article, Dylan Farrow, également citée, assure que sa mère ne l'a pas poussée à relancer cette histoire dans le sillage du puissant mouvement #MeToo. 

En janvier, Dylan Farrow avait donné sa première interview télévisée, dans laquelle elle détaillait des accusations déjà lancées à plusieurs reprises, expliquant comment le réalisateur l'avait agressée sexuellement en 1992, lorsqu'elle avait sept ans. "Cela ne sert qu'à refaire de moi une victime", dit-elle au New York Magazine. "Grâce à ma mère, j'ai grandi dans un foyer merveilleux".

Les enfants de Mia Farrow volent à son secours

Après la publication de l'article, Dylan a aussi tweeté une déclaration signée de plusieurs enfants biologiques et adoptifs de Mia Farrow, attestant que l'actrice avait toujours été "un parent aimant et généreux". "Nous rejetons toute tentative de repousser les accusations de Dylan en essayant de diffamer notre mère", ont-ils ajouté.  
https://twitter.com/RealDylanFarrow/status/1041492210527690752

Ronan Farrow, autre fils de Mia Farrow (dont le père biologique serait Frank Sinatra) devenu journaliste et récompensé de ses révélations sur Harvey Weinstein par un prix Pulitzer, a vivement dénoncé l'article de Daphne Merkin. "Je dois tout à Mia Farrow", a-t-il tweeté.

Il s'est dit furieux contre le New York Magazine, comme "fils et frère" et "comme journaliste", en raison du "manque d'attention aux faits, du refus d'inclure des témoignages qui contrediraient des inexactitudes dans l'article, et du refus d'inclure les réponses de ma soeur. Les victimes d'abus méritent mieux que ça".
https://twitter.com/RonanFarrow/status/1041504876621000704