Cet article date de plus de huit ans.

J.J. Abrams réaliserait le prochain "Star Wars"

C'est le créateur de la série "Lost" qui devrait reprendre la franchise de George Lucas.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
J.J. Abrams à New York (Etats-Unis), le 4 mai 2010. (TIMOTHY A. CLARY / AFP)

Plusieurs sites américains qui citent des sources anonymes, comme The Wrap ou Deadline (en anglais), affirment jeudi 24 janvier que J.J. Abrams réalisera le prochain épisode de La Guerre des étoiles. "C'est fait avec J.J.", a ainsi affirmé "une source bien informée" à Deadline.

Le New-Yorkais s'est rendu célèbre notamment avec les séries Alias (2001-2006) puis Lost (2004-2010) dont il est le créateur (ou co-créateur). Récemment, il a tourné Star Trek (et en prépare un autre, dont la sortie est prévue cet été), Mission : Impossible - Protocole Fantôme, Cloverfield ou encore Super 8. J.J. Abrams avait déjà été pressenti pour prendre les manettes de la franchise culte, mais avait démenti auprès d'Entertainment Weekly (en anglais) en novembre. Il avait alors confié qu'enfant, Stars Wars avait été "le premier film" qui l'avait "époustouflé" en terme d'effets spéciaux.

Une nouvelle trilogie produite par Disney

Le géant américain du divertissement Disney a annoncé fin octobre avoir racheté LucasFilm. Une opération lui permettant de produire une nouvelle trilogie, qui devrait se situer après Le Retour du Jedi, le dernier épisode des deux précédentes trilogies.

J.J. Abrams avait déjà fait parler de lui la semaine précédente en annonçant, via sa société de production Bad Robot, avoir acquis les droits du livre Cycle of Lies : The Fall of Lance Armstrong (Un Cycle de mensonges : la chute de Lance Armstrong), une biographie signée Juliet Macur, journaliste sportive au New York Times. Une déclaration faite le jour même où le cycliste américain avouait à Oprah Winfrey s'être dopé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.