Film francophone d'Angoulême : "Tout ce qu’il me reste de la révolution" lauréat

Le festival du Film francophone d’Angoulême a décerné ses prix dimanche soir, le Valois du Jury présidé par Karin Viard revenant à "Tout ce qu’il me reste de la révolution", de la Française Judith Davis, dont elle est également l’interprète principale aux côtés de Malik Zidi et Mireille Perrier.

Judith Davis, recevant son prix du meilleur film au festival du Film francophone d\'Agoulême 2018 pour \"Tout ce qu\'il me reste de la révolution\" 
Judith Davis, recevant son prix du meilleur film au festival du Film francophone d'Agoulême 2018 pour "Tout ce qu'il me reste de la révolution"  (Yohan BONNET / AFP)
"Tout ce qu’il me reste de la révolution" raconte l’histoire d’Angèle (Judith Davis) née d’un couple de militants politiques juste à la chute du mur de Berlin en 1989. Elle est convaincue d’être venue au monde trop tard. Sa sœur a choisi de travailler en entreprise et sa mère, séparée, a laissé tomber la politique. Mais son père, ancien maoïste chez qui elle retourne vivre, lui, est resté debout. En colère, déterminée, Angèle s’applique autant à essayer de changer le monde qu’à fuir les rencontres amoureuses.
Judith Davis devant et derrière la caméra de \"Tout ce qu\'il me reste de la révolution\"
Judith Davis devant et derrière la caméra de "Tout ce qu'il me reste de la révolution" ( Agat Films & Cie)
Le Valois Adami de l’actrice est revenu à Milya Corbeil-Gauvreau dans "Les Rois Mongols" (sortie le 22 septembre) du Québécois Luc Picard.
Le Valois Adami de l’acteur a été remis à Félix Maritaud pour "Sauvage" (qui sort en salle mercredi prochain, 29 août) de Camille Vidal-Naquet.
Le Valois du scénario a récompensé "Sofia" (en salles le 5 septembre) de la Marocaine Meryem Benm’Barek.
Le Valois Canal+ du public encense "L’Amour flou" (sortie : 10 octobre) de Romane Bohringer et Philippe Rebbot.
Le Valois Magelis des étudiants francophones récompense "Shéhérazade" (en salles le 5 septembre) de Jean-Bernard Marlin.
Le Valois Sacem de la musique de films récompense Mouss et Hakim pour également "Shéhérazade" de Jean-Bernard Marlin.

Le Valois René Laloux (décerné au meilleur court métrage d’animation) est revenu ex-aequo à "Hybrids" de Florian Brauch, Kim Tailhades, Matthieu Pujol, Yohan Thireau, Romain Thirion, et à "Travelogue Tel Aviv" de Patthey Samuel.
Le Valois Rothschild Martin Maurel (décerné par un collège de distributeurs à un producteur) a reconnu Stéphanie Bermann et Alexis Dulguerian de Domino Films.

Le Valois TV5 Monde de diamant a enfin récompensé d’un troisième prix "Shéhérazade"de Jean-Bernard Marlin.