Festival du film britannique de Dinard : "Emily" de Frances O'Connor et son actrice Emma Mackey raflent les principales récompenses

"Emily" est un biopic consacré à la célèbre romancière britannique Emily Brontë disparue à l'âge de 30 ans, interprétée par l'actrice franco-britannique Emma Mackey. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Emma Mackey dans "Emily" de Frances O'Connor.  (WILD BUNCH GERMANY 2022)

Le film Emily de la réalisatrice Frances O'Connor, s'est vu décerner le Hitchcock d'Or de la 33è édition du Festival du film britannique de Dinard, ont annoncé samedi soir le 1er octobre les organisateurs.

Palmarès Festival du film britannique de Dinard
France 3 Bretagne K. Veillard / K. Hannedouche / F. Bonnafous

Egalement prix du public et meilleure interprétation

Il s'agit du premier long-métrage, en tant que réalisatrice de l'actrice australienne Frances O'Connor. Consacré à la célèbre romancière britannique Emily Brontë disparue à l'âge de 30 ans, le film, qui reçoit aussi le prix du public, s'attache au parcours d'une jeune femme tourmentée et révoltée. Emily est incarnée par l'actrice franco-britannique Emma Mackey, également récompensée par le Hitchcock de la meilleure interprétation pour ce rôle.

L'affiche du film "Emily" de Frances O'Connor. (WILD BUNCH DISTRIBUTION)

Le prix spécial du jury Barrière est attribué à The Almond and the Seahorse de Celyn Jones et Tom Stern. "Ce sont des personnes piégées dans leur vie et qui vont de l'avant", a résumé Celyn Jones. Le co-réalisateur incarne également Joe, victime d'amnésie après un traumatisme crânien, l'un des principaux protagonistes de ce long-métrage qui entremêle la vie de deux couples.

Un prix d'interprétation collectif a été remis à All my Friends Hate Me de Andrew Gaynord, contant une étrange fête entre amis qui, au final, tourne au vinaigre. Avec notamment Joshua McGuire, Christopher Fairbank et Georgina Campbell.

Une question fil rouge : qui pensons-nous être ?

Le 33e festival du film britannique s'était ouvert le 28 septembre et proposait notamment une trentaine de longs-métrages projetés ainsi que six films en compétition. Cette édition, qui se termine ce dimanche 2 octobre, présentait aussi une vingtaine d'avant-premières européennes, selon les organisateurs. Lors de son discours d'ouverture, la directrice artistique du festival, Dominique Green, avait défendu "une sélection de films qui nous permettent de nous questionner : qui pensons-nous être ?".

Le jury franco-britannique était présidé par l'acteur français José Garcia. Ce dernier avait lancé ce festival d'un tonitruant "brilliant". "C'est le mot que je préfère dans la langue anglaise" car il souligne notamment "l'audace", "l'intelligence" de celui qui est qualifié de ce terme, avait-il expliqué. Le festival entendait également rendre hommage au réalisateur et légende du théâtre britannique Peter Brook, décédé le 2 juillet à 97 ans, avec la projection de son adaptation du roman de William Golding Sa Majesté des mouches (1963). En 2021, ce festival, destiné à promouvoir le cinéma britannique auprès du public et des distributeurs français, avait récompensé notamment Limbo de Ben Sharrock et Sweetheart de Marley Morrison.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.