"Les séries, c'est industriel" : la remarque du délégué général du Festival de Cannes énerve les internautes

Pour Thierry Frémaux, "les films, c'est de la poésie". Des propos qui lui ont valu des critiques en série.

Le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, à la veille de l\'ouverture de l\'événement, le 7 mai 2018.
Le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, à la veille de l'ouverture de l'événement, le 7 mai 2018. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Les séries ne seraient-elles pas les bienvenues sur la Croisette ? A quelques heures de l'ouverture du 71e Festival de Cannes, qui se déroulera du 8 au 19 mai, Thierry Frémaux, son délégué général, le répète en conférence de presse, comme le rapporte sur Twitter un journaliste sur place : "Les séries, c'est industriel. Les films, c'est de la poésie."

Dans une interview au Figaro, lundi 7 mai, il déclare aussi : "Il faut dix-huit heures pour raconter une histoire qui tiendrait parfois en deux ! (...) Game of Thrones, tout le monde en parle mais personne n’est capable de citer le moindre réalisateur."

"Twin Peaks", une série à part ?

Des propos qui ont fait (évidemment) réagir. "Il est temps que ça change, Cannes", a commenté un internaute. "Forcément, quand on ne connaît absolument rien aux séries, on peut en sortir des âneries", a ajouté un autre. De nombreux utilisateurs de Twitter ont qualifié ses remarques d'"affligeantes" ou de "ridicules".

Ces déclarations sont d'autant plus surprenantes que l'année dernière, Thierry Frémaux avait invité David Lynch pour présenter la troisième saison de sa série Twin Peaks...