Festival de Cannes : dans "Gueule d'Ange", Marion Cotillard incarne une mère en manque d'amour qui abandonne sa fille

L'actrice française, qui a tourné devant la réalisatrice Vanessa Filho pour "Gueule d'Ange", a expliqué à franceinfo, qu'elle incarne une femme qui "ne sait pas comment aimé sa fille".

L\'actrice française, Marion Cotillard, sur le tapis rouge du Festival de Cannes, le 12 mai 2018.
L'actrice française, Marion Cotillard, sur le tapis rouge du Festival de Cannes, le 12 mai 2018. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

Marion Cotillard est une habituée du Festival de Cannes. L'actrice y était déjà l'année dernière avec Les Fantômes d'Ismaël, parmi les films hors compétition. Elle est cette année à l'affiche de Gueule d'Ange, signé de la réalisatrice Vanessa Filho, en lice dans la catégorie : Un Certain Regard. Elle incarne une jeune mère célibataire qui délaisse sa petite fille pour un homme rencontré en boîte.

L'histoire d'un drame intime, mais aussi d'une femme que le film incite à ne pas juger trop vite - Yann Bertrand
--'--
--'--

Au gré des absences de sa mère, la petite Elie doit gérer le manque d'amour. Un jour, pour de bon, sa mère l'abandonne dans l'appartement qu'elles habitent toutes les deux. Plus de nouvelles ou presque. Marlène, mère célibataire, alcoolique et perdue, ne se sent vivre que dans les bras des hommes. Alors elle les enchaîne, oubliant son quotidien et sa fille.

Bien sûr que j'arrive à la comprendre. En fait, c'est quelqu'un qui a un total désamour pour elle-même, qui n'a jamais été aimée et regardée de manière simple, et qui ne sait pas comment aimer sa fille.Marion Cotillard

Cette histoire difficile est faite de souffrance et d'incompréhension, qui vaut notamment à l'écran par la performance incroyable de la jeune Ayline Aksoy-Etaix, huit ans au moment du tournage. Elle vaut aussi par le personnage en lui-même. La caméra de Vanessa Filho ne juge pas et Marion Cotillard lui donne une épaisseur.

Dans le rôle incarné par Marion Cotillard, "il y a une grande part d'inconscience, une forme d'immaturité". L'absence de jugement, c'est notamment cette empathie profonde pour un duo mère-fille qui apprend à survivre ensemble. Gueule d'Ange pourrait être un film très dur, il est finalement plein de tendresse.