Festival de Cannes 2020 : une sélection officielle de 56 films sera dévoilée à 18 heures

Alors que 2020 sera une année sans Palme d'or, la cinquantaine de longs-métrages sélectionnés bénéficieront d'un label "Cannes2020" pour accompagner leur sortie en salles. 

Une palme, symbole du Festival de Cannes. La 73e édition a été annulée à cause de la pandémie. Une sélection de 56 films bénéficieront du label \"Cannes2020\".
Une palme, symbole du Festival de Cannes. La 73e édition a été annulée à cause de la pandémie. Une sélection de 56 films bénéficieront du label "Cannes2020". (LOIC VENANCE / AFP)

Le Festival de Cannes va dévoiler ce 3 juin à 18h une sélection officielle de 56 films. Ces longs-métrages bénéficieront d'un label cannois créé spécialement pour l'occasion. L’événement sera diffusé sur Canal +, YouTube et Dailymotion. "Livrer une sélection officielle est surtout la meilleure façon d’aider le cinéma, de mettre l’accent sur les films qui sortiront en salles dans les prochains mois", affirme Thierry Frémaux dans un communiqué. Ce grand rendez-vous du cinéma international qui se tient tous les printemps à Cannes a été annulé cette année en raison de l'épidémie de coronavirus.

>> Retrouvez toute l'actualité du Festival de Cannes 2020

Les membres du comité de sélection ont visionné 2067 longs-métrages. Un chiffre historique, car c’est " la première fois que le nombre de films soumis à Cannes dépasse 2000 unités", continue le délégué général du Festival. "La crise et le ralentissement des processus de post-production n'auront pas donc eu d'impact sur l'envoi des films en sélection", analyse-t-il.

Les chiffres clés de la sélection

Une catégorie a poussé ce nombre vers le haut : les premiers films. 909 ont été soumis au comité, un chiffre en hausse par rapport aux précédentes éditions. Parmi eux, on sait déjà que 15 trouveront leur place dans la sélection officielle, contre 10 l’an dernier. "Jamais autant de cinéastes débutants n’avaient figuré dans la seule sélection officielle", commente Thierry Frémaux. Autre donnée mise en avant par le délégué général : le nombre de longs-métrages réalisés par des femmes. 532 réalisatrices ont soumis leur film au comité, un chiffre en baisse, mais 16 ont été retenues dans la sélection contre 14 en 2019 et bien moins les années d'avant.

Le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, lors de la 72e édition. 
Le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, lors de la 72e édition.  (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY)

Sur les 56 titres de la sélection certains "figuraient dans les pronostics établis par les commentateurs", avance Thierry Frémaux. "D'autres films, également attendus, visionnés et aimés par le comité de sélection, seront absents car leurs auteurs et producteurs ont choisi de repousser leur sortie à l'hiver ou au printemps 2021". C'est le cas de Benedetta, réalisé par Paul Verhoeven, dont la sortie en salles a été reportée à mai 2021.

Faute de jury, cette sélection 2020 ne sera pas accompagnée de palmarès. Ainsi, l’événement que constituait la présence du réalisateur Spike Lee (BlacKkKlansman, Grand prix 2018), comme premier président du jury afro-américain, est repoussé à l'an prochain.  

Cannes "hors les murs"

Pas de Palme d'or cette année donc, mais une sélection et un Marché du film, plateforme commerciale destinée aux professionnels, maintenu en ligne, du 22 au 26 juin. Pour le reste, le Festival compte être présent à travers le monde, en partenariat avec d'autres festivals. "Avec le label Cannes2020 et le Marché du film online, nous sommes en train de concevoir un Cannes hors les murs, qui constitue le troisième étage de la fusée prévu pour l’automne. Nous irons à Toronto, Deauville, Angoulême, San Sebastian, New York, Busan en Corée et même au Festival Lumière de Lyon (…). Nous voulons même aller plus loin avec Venise en présentant des films en commun", s’enthousiasme Thierry Frémaux.

Les Festival de Cannes sera également présent en ligne avec We Are One : A Global Festival. Cet événement virtuel, organisé avec les festivals de cinéma de Berlin et Venise, se tient jusqu’au 7 juin. Il présente des longs-métrages, des courts-métrages, des documentaires, de la musique et des tables rondes virtuelles, en accès gratuit sur YouTube. L’objectif est de récolter des dons pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui lutte contre la pandémie de coronavirus.