"Eté 85" : François Ozon lance brillamment la première sortie labélisée Cannes 2020

Sélectionné en compétition au Festival de Cannes cette année, annulé en raison de la pandémie, "Eté 85" est le premier film labelisé Cannes 2020, pour soutenir sa sortie en salles.

Félix Lefebvre et Benjamin Voisin dans \"Eté 85\" de François Ozon.
Félix Lefebvre et Benjamin Voisin dans "Eté 85" de François Ozon. (Copyright MANDARIN PRODUCTION/FOZ France 2 CINEMA/PLAYTIME PRODUCTION/SCOPE PICTURES Stars Benjamin Voisin, Félix Lefebvre)

Habitué du Festival de Cannes, François Ozon (Swimming Pool, Jeune et jolie, L'Amant double) était une nouvelle fois sélectionné en compétition cette année. Si Eté 85 n’a pas bénéficié de la prestigieuse montée des marches en raison du Covid 19, le film sort à la date prévue, avec le label Cannes 2020 qui accompagne tous les longs métrages retenus à l'origine pour être sur la Croisette. Le cinéaste s’en est dit très heureux, avec raison, son nouveau film confirmant la place majeure qu'il occupe dans le cinéma français.

"La Danse du coucou"

A 16 ans, Alexis est sauvé d’un naufrage en solitaire alors qu’il passe ses vacances sur la côte normande. Il rencontre ainsi David, de deux ans son aîné, qui le fascine, et avec lequel il passe désormais le plus clair de son temps. L’amour naît entre les deux jeunes gens, mais cela durera-t-il ?...

Ce qui aurait pu être un énième film sur la révélation de l’amour, du sexe, homosexuel ou hétérosexuel, à l’adolescence, se révèle une très belle intrigue psychologique sur un garçon qui découvre ses sentiments, certes, mais surtout la vie. François Ozon adapte le roman de Adam Chambers, sorti sous le titre La Danse du coucou en 1982, réédité sous celui de Eté 85 chez Pocket. Le cinéaste rêvait de l’adapter quand il l’a lu à 17 ans. C’est chose faite, et de la meilleure manière qui soit.

Romanesque

François Ozon pique au vif dès sa première scène, où son jeune héros est interrogé au commissariat pour un motif inconnu qui nous laisse tout supposer. Le mystère nous entraîne alors dans une histoire dont on ne cherche qu’à connaître les tenants et aboutissants, jusqu’à la fin. L’art du romanesque guide le style de Ozon dans tous ses films, comme digne héritier de François Truffaut. Il est servi par un casting de première classe, notamment avec le jeune Félix Lefebvre (Alexis), et le grand plaisir de retrouver Valeria Bruni-Tedeschi et Isabelle Nanty dans des rôles secondaires mais importants.

Benjamin Voisin et Félix Lefebvre dans \"Eté 85\" de François Ozon. 
Benjamin Voisin et Félix Lefebvre dans "Eté 85" de François Ozon.  (Copyright MANDARIN PRODUCTION/FOZ France 2 CINEMA/PLAYTIME PRODUCTION/SCOPE PICTURES)
La musique tient une place majeure, avec le titre In Between Days des Cure et la scène de boîte de nuit qui se réfère à La Boum (Claude Pinoteau, 1980) : toute une époque. Pas de nostalgie pourtant dans ce film poignant, où dominent des sentiments finement nuancés. Eté 85 sort au bon moment, avec courage, à une période délicate pour le cinéma. Il incite à retrouver le chemin des salles, les yeux grands ouverts.
L\'affiche de \"Eté 85\" de François Ozon.
L'affiche de "Eté 85" de François Ozon. (Diaphana Distribution)

La fiche

Genre : Drame
Réalisateur : François Ozon
Acteurs :  Félix Lefebvre, Benjamin Voisin, Philippine Velge, Valeria Bruni-Tedeschi, Melvil Poupaud, Isabelle Nanty

Pays : France
Durée : 1h40
Sortie : 14 juillet 2020
Distributeur :  Diaphana Distribution

Synopsis : L’été de ses 16 ans, Alexis, lors d’une sortie en mer sur la côte normande, est sauvé héroïquement du naufrage par David, 18 ans. Alexis vient de rencontrer l’ami de ses rêves. Mais le rêve durera-t-il plus qu'un été ? L’été 85...