Festival de Cannes : le réalisateur Ruben Östlund remporte la Palme d'or pour son film "Sans filtre"

Il s'agit de la seconde Palme d'or pour le réalisateur suédois. Après onze jours de festival, le jury remet ses prix lors de la traditionnelle cérémonie de clôture. 

C\'est la deuxième fois que le réalisateur suédois reçoit la prestigieuse Palme d\'or.
C'est la deuxième fois que le réalisateur suédois reçoit la prestigieuse Palme d'or. (VALERY HACHE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Une nouvelle consécration pour Ruben Östlund. Le réalisateur suédois a remporté la prestigieuse Palme d'or du Festival de Cannes pour son film "Sans filtre" ("Triangle of Sadness"), une comédie acerbe sur la lutte des classes. Il avait déjà reçu la récompense suprême en 2017 avec "The Square", dans lequel il tirait à boulets rouges sur le monde de l’art contemporain.

 Clap de fin pour le festival. Les membres du jury, emmené par son président, Vincent Lindon, ont dévoilé samedi 28 mai leurs films préférés, parmi les 21 sélectionnés. L'acteur sud-coréen Song Kang-Ho a ravi le prix d'interprétation masculine pour son rôle dans le film Broker, du réalisateur Kore-Eda Hirokazu. L'Iranienne Zar Amir Ebrahimi a remporté le prix d'interprétation féminine pour son rôle dans Les Nuits de Mashhad. Suivez le déroulement de la cérémonie de clôture, de nouveau orchestrée par Virginie Efira, et découvrez le palmarès dans notre direct.

Parmi les favoris, il y avait... Même si le jury aime bien déjouer les pronostics dans son palmarès, certains films faisaient évidemment figures de prétendants, voire de favoris pour la Palme d'or. C'est le cas de Close, de Lukas Dhont, qui a eu droit à un concert de louanges de la critique à l'issue de sa projection. Hi-Han, de Jerzy Skolimowski, Armageddon Time, de James Gray, Les Amandiers, de Valeria Bruni Tedeschi, R.M.N., de Cristian Mungiu, ou La femme de Tchaïkovski, du dissident russe Kirill Serebrennikov, sont les autres films qui revenaient fréquemment dans les discussions. 

La Palme d'or projetée à l'issue de la cérémonie. Contrairement aux années précédentes, ce n'est pas un film hors compétition qui sera diffusé lors de la clôture du festival. L'an dernier, c'est le film de Nicolas Bedos et troisième volet des aventures d'OSS 117, Alerte rouge en Afrique noire, qui avait été choisi. Cette fois, ce sera le film récompensé qui sera proposé.

Quels sont les pays les plus récompensés ? Depuis la naissance du Festival de Cannes en 1946, une centaine de films signés par des réalisateurs d'une trentaine de pays ont été primés. Les Etats-Unis arrivent en tête, avec 14 Palmes d'or et huit Grands Prix du Festival. La France et l'Italie complètent le podium.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CANNES

22h31 : Nos camarades de franceinfo Culture viennent de publier un récapitulatif exhaustif du palmarès du Festival de Cannes.




(VALERY HACHE / AFP)

22h14 : Voici le palmarès de cette 75e édition du @Festival_Cannes ! 🎬

Revivez les meilleurs moments de la cérémonie du palmarès sur https://t.co/PaFR6Ej5Lf
👉 https://t.co/4KmhqDnKFI#Cannes2022

22h13 : Si vous étiez coincés aux abords du Stade de France et que vous avez loupé la cérémonie de Cannes, voici le récapitulatif du palmarès.

22h10 : De façon assez lointaine . Le grand public ne suit vraiment pas le palmarès, et nombre de réalisateurs abonnés à Cannes sont d'obscurs inconnus aux Etats-Unis. Je vous en parle en longueur dans mon papier sur les relations tendues entre Cannes et Hollywood, paru au début de la quinzaine.




(JEREMIE LUCIANI / FRANCEINFO)

22h08 : Bonjour, pouvez-vous nous indiquer comment le festival de Cannes est perçu par le monde du cinéma Hollywoodien ? Merci pour votre travail

22h08 : De nombreux prix partagés, un baiser de cinéma, une Palme d'or qui vient (à nouveau) récompenser une satire sociale. Cette 75e édition du Festival de Cannes aura livré de belles surprises. Pour se faire son propre palmarès, il n'y a plus qu'à aller voir ces films, dont certains sortent très bientôt. Quant à moi, c'est l'heure de baisser le rideau. Bonne soirée à vous !

22h01 : Merci pour vos mots qui me vont droit au cœur. Ce combat est celui qui m'a ouvert les yeux, j'espère le partager avec beaucoup de gens. C'est pour ça que je me présente aujourd'hui à la législative. Merci. #FestivaldeCannes2022

22h01 : Le boulanger de Besançon, salué par les frères Dardenne dans leur discours de remerciement pour leur prix, réagit sur Twitter.

21h55 : The Square était déjà une erreur... pas 2 fois SVP...

21h55 : Pas le genre qui va faire revenir les foules au cinéma !Il faudrait peut être tenir compte des goûts des vraies gens!

21h55 : @Matt Notre journaliste Jacky Bornet est resté sur sa faim devant ce film. Dans sa critique, il déplore "les lacunes d’une approche un peu simpliste d’une lutte des classes actualisée par un réalisateur de talent et un rien provoquant, certes, mais au discours attendu."

21h54 : Pourriez vous nous présenter le film palme d'or s'il vous plaît ?

21h53 : J’avais adoré The Square il y a cinq ans. Bravo à Östlund pour cette fabuleuse récompense !

21h53 : N'allez pas chercher plus loin que ce graphique (l'article afférent est à retrouver ici).

21h51 : Il est quand même pas mal masculin ce palmarès 🙄

21h49 : Bravo à Ruben Östlund pour sa palme d’or ! J’ai toujours aimé ses films

21h49 : Deux films consécutifs. Deux Palmes. Östlund niveau Haneke #cannes2022

21h47 : La Palme d’or est attribuée à TRIANGLE OF SADNESS (SANS FILTRE) réalisé par Ruben ÖSTLUND

#Cannes2022 #Palmares #Awards #PalmedOr #TRIANGLEOFSADNESS -

The Palme d’or winner is Ruben ÖSTLUND for TRIANGLE OF SADNESS !

21h49 : Le film Triangle of Sadness (Sans filtre, en VF) du Suédois Ruben Östlund décroche la Palme d'or. Ce dernier l'avait déjà reçue en 2017 pour The Square.

21h43 : Très ému, le réalisateur belge Lukas Dhont, 31 ans, a récupéré son Grand prix en présence de l'un des acteurs de Close, son film victorieux. A 15 ans, le jeune Eden Ambrine jouait ici dans son premier film.

21h43 : @Palmipèdes Effectivement, on a l'impression d'une dilution du palmarès. Notez que la Palme n'a plus été partagée depuis 1993, et ce serait vraiment un coup de tonnerre qu'elle le soit.

21h41 : Avec les palmes d’honneurs on est à 7 prix « bonus » pour 9 prix normalement, ça n’a plus de valeur, jury pas tenu qui n’a pas su trancher ou propositions trop faibles… Frémaux continue d’enterrer le Festival…

21h37 : Le Grand prix est partagé à deux films, Close de Lukas Dhont, qui avait fait forte impression hier, et Stars at noon de Claire Denis, qui a reçu un accueil plus mitigé.

21h34 : Petit point palmarès, le jury a décerné beaucoup de prix ex-aequo pour récompenser un maximum de films, ce n'est pas tout à fait l'esprit d'un palmarès resserré voulu par Gilles Jacob à l'époque. C'est le deuxième prix scindé en deux, en plus d'une récompense spéciale, ça commence presque à ressembler à l'Ecole des fans où (presque) tout le monde gagne.

21h29 : Le réalisateur coréen Park Chan-Wook décroche le prix de la mise en scène pour Decision to leave. C'est (comme attendu) un triomphe pour le cinéma coréen.

21h27 : Lors de leur discours de récompense, les réalisateurs belges saluent le boulanger de Besançon qui a fait une grève de la faim pour obtenir la régularisation de son salarié sans papiers. Ce dernier est aujourd'hui candidat aux législatives.

21h26 : Les frères Dardenne, habitués du palmarès à Cannes, décrochent le prix du 75e festival pour Tori et Lokita, une récompense exceptionnelle. Pas de troisième palme pour le duo belge.

21h23 : Un moment amusant dans la cérémonie, quand le réalisateur égyptien Tarek Saleh a demandé au public de poser pour une photo. On attend désormais qu'il la publie sur les réseaux sociaux ;-)

(FRANCE 2)

21h22 : L'autre film choisi ex-aequo par le jury, c'est Les 8 montagnes de Charlotte Vandermeersch et Félix Van Groeningen. Une histoire d'amitié entre un enfant des montagnes et son camarade venu de la ville.

21h21 : Pas de bonnet d'âne mais un joli prix du Jury ex-aequo attribué à EO de Jerzy Skolimowski. Un film qui raconte beaucoup de notre monde à travers les yeux d'un baudet, pas forcément bien traité par les humains.

21h14 : Le prix d’interprétation masculine revient à Song Kang-ho pour son rôle dans #Broker de Kore-eda Hirokazu. Grosse joie pour ce mec si génial, si accessible, si chaleureux. Cela récompense en même temps sa fabuleuse carrière : #Parasite, #TheHost, #MemoriesOfMurder…#Cannes2022

21h13 : Le visage et le nom de Song Kang-Ho vous dit sans doute quelque chose. Il était à l'affiche de Parasite, ou d'autres chouettes productions coréennes comme le western fou Le Bon, la brute et le cinglé, que je vous recommande chaudement !

21h12 : Le prix d'interprétation masculine est décerné à l'acteur sud-coréen Song Kang-Ho pour son rôle dans le film Broker, du réalisateur Kore-Eda Hirokazu.

21h03 : L'actrice iranienne Zar Amir Ebrahimi remporte le prix d'interprétation féminine pour son rôle dans Les Nuits de Mashhad.

21h02 : Il a tenu à féliciter son jury, qu'il qualifie volontiers de "génereux". Retrouvez le discours d'ouverture de Vincent Lindon.

21h00 : @Flrnc33 On est en train de vous isoler la vidéo pour que ceux qui étaient coincés devant un gigot flageolets puissent le voir ;-)

20h59 : Quel président magnifique ! Des discours d’ouverture et de clôture émouvants et réalistes ! Bravo Mr Lindon !

20h56 : Ce sont elles, ce sont eux qui ont décidé du palmarès de ce soir. Les membres du jury viennent de faire leur entrée sur scène, suivis de près par leur président, l'acteur Vincent Lindon.

(FRANCE 2)

20h48 : C'est au tour de la Caméra d'or d'être décernée. Et c'est War Pony qui ravit ce prix, une chronique sociale portée par la réalisatrice Gina Gammell.

20h45 : @Lolo Moi j'ai une chemise bleue à carreaux aux manches retroussées du plus bel effet. On se fait beau pour liver l'actu avec vous, vous savez ;-) Mais chapeau à Rossy de Palma pour son audace vestimentaire ;-)

20h45 : Rosy habillée en paillote … elle est géniale !!

20h43 : Pour commencer la cérémonie, c'est le court-métrage The Water Murmurs qui a reçu la Palme d'or de cette catégorie. Une histoire poétique, presque fantastique, de la réalisatrice chinoise Jianying Chen.

20h33 : Si vous n'annoncez pas Close comme Palme d'or, je pleure

20h47 : C'est parti pour la cérémonie du palmarès (il paraît qu'il ne faut plus dire cérémonie de clôture). Virginie Efira comme maîtresse de cérémonie sur le tapis rouge, et Pierre-Louis Caron son homologue dans ce live ;-)




(FRANCE 2)

20h28 : Bonsoir @gl74, le rendez-vous est donné dans quelques minutes, à partir de 20h30 sur France 2 pour suivre en direct la cérémonie. Rien ne vous empêche de garder ce Live ouvert à côté de vous, pour une expérience digne des meilleures salles de cinéma.

20h23 : A quelle heure la cérémonie de Cannes ? Pas de montée des marches sur France TV ?

20h22 : Si vous n'avez pas vraiment suivi l'actualité du festival, où 21 films étaient en compétition cette année, voici les quelques films qui pourraient se détacher du lot. À la différence du football, je me garderais bien de faire des pronostics ce soir.

20h06 : Bonsoir Pierre ! Alors, c'est juste la veste, mais c'est l'intention qui compte paraît-il. J'ai en tout cas hâte de découvrir avec vous le palmarès de cette édition 2022, qui s'annonce puissant, à en juger par la liste des favoris.

20h04 : Il a mis son plus beau smoking pour m'accompagner dans ce live. J'ai nommé Pierre-Louis Caron, qui met une palme pour tenter de discipliner ses cheveux tous les matins. C'est avec lui que nous vivrons la cérémonie du palmarès du Festival, qui commence dans une poignée de minutes.

20h04 : On fait le point sur l'actualité de ce samedi soir ensoleillé.

Ils ne repartiront pas bredouille, cette fois. Après une série de finales perdues, La Rochelle s'est adjugé la Coupe d'Europe de rugby en dominant le grand favori, les Irlandais du Leinster (24-21).

Qui va décrocher la Palme d'or ? Le jury va dévoiler son palmarès d'ici 40 minutes et ce sera à suivre en direct ici même. En attendant, vous pouvez lire notre enquête sur les coulisses du jury cannois.

Ce n'est qu'un au revoir Gilles Simon ! Le tennisman français de 37 ans a fait ses adieux à Roland-Garros après une défaite en trois manches face au Croate Marin Cilic.

Qui de Liverpool ou du Real Madrid soulèvera la coupe aux grandes oreilles ? La finale de la Ligue des champions, c'est à suivre dans ce live à partir de 21 heures !