Cinéma : les films improbables du Festival de Cannes 2018

Le Festival de Cannes, son tapis, ses escaliers, ses fantaisies, ça fait rêver. Mais il y a aussi le Cannes des films improbables.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

D'abord, le docu très long. Les Âmes mortes de Wang Bing : 8h26 sur la Révolution culturelle chinoise. C'est le documentaire le plus long présenté au Festival de Cannes. Un spectateur a trouvé la solution pour tenir le coup : il est venu avec ses provisions.

Il y a aussi le film de survie. Dans le film Arctic, un homme essaie de survivre au Pôle Nord. Le réalisateur Joe Penna a dit qu'il voulait donner des engelures imaginaires aux spectateurs.

Il y en a pour tous les goûts

Ensuite, il y a le film promo : Le Pape François - Un homme de parole. Wim Wenders a craqué sur le pape. Mieux vaut être fan du Souverain pontife pour apprécier ce film.

Chaque année, Cannes a son film provoc. Cette année, c'est celui de Lars von Trier, The house that Jack built. Bienvenue dans la tête de Jack, un tueur en série. Le film est très violent, très dérangeant et très choquant. Ceux qui n'ont pas quitté la salle de projection avant la fin l'ont trouvé parfois étrangement drôle.

Matt Dillon dans \"The House that Jack Built\" de Lars von Trier.
Matt Dillon dans "The House that Jack Built" de Lars von Trier. (CONCORDE FILMVERLEIH GMBH / ZENTROPA / CHRISTIAN GEISNAES)