Cet article date de plus d'un an.

Cinéma : Jack Lang plaide pour "une loi anti-trust" afin de "rétablir une séparation entre l'art et l'argent"

Jack Lang, ancien ministre de la Culture, est revenu sur franceinfo sur les paroles tenues par la réalisatrice Justine Triet au Festival de Cannes, qui dénonçait la "marchandisation de la culture".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Jack Lang, le 16 mai 2023, à Cannes. (PIERRE TEYSSOT / MAXPPP)

"Il faudrait concevoir une loi anti-trust" pour le cinéma, plaide dimanche 28 mai sur franceinfo Jack Lang, ancien ministre de la Culture de François Mitterrand et président de l'Institut du Monde arabe. Il considère que la cinéaste Justine Triet a eu raison de dénoncer la "marchandisation de la culture" alors qu'elle recevait la Palme d'or au 76e Festival de Cannes samedi soir.

>> Revivez la cérémonie de clôture du 76e Festival de Cannes

Jack Lang reconnaît ainsi qu'il existe "un ennemi sous-jacent" à la culture, à savoir "le phénomène de concentration". Cet "accaparement par les groupes financiers" touche selon l'ancien ministre "tous les secteurs", évoquant "les médias, la musique, les festivals et les lieux de culture".

Séparer "l'art et l'argent"

Face à ce constat, Jack Lang juge "vital" de "rétablir une séparation des pouvoirs entre les groupes financiers et les centres de culture", entre "l'art et l'argent". "C'est un combat permanent à mener", ajoute l'ancien ministre, référence de l'exception culturelle française. Il met d'ailleurs en avant les dispositifs qu'il a mis en œuvre durant son passage au ministère de la Culture, comme "la loi sur le prix du livre". Il soutient que François Mitterrand et lui-même ne voyaient pas l'art comme "une marchandise ordinaire", mais comme un secteur qui nécessite "à tous les étages un régime spécial de régulation et de financement". 

Jack Lang tient cela dit à défendre la ministre de la Culture Rima Abdul Malak, "ministre résistante, combattante" et "passionnée", précise-t-il. "Elle soutient le maillage des milliers de salles de cinéma et de librairies à travers le pays", indique-t-il. L'ancien ministre de la Culture tient aussi à saluer le prix obtenu par Justine Triet, la Palme d'or pour son film Anatomie d'une chute. Il se dit ainsi "fier et heureux" : "C'est fabuleux que cette grande cinéaste ait été proclamée, reconnue et que son film raffiné, moderne, émouvant et bouleversant ait été choisi comme Palme d'or", se réjouit Jack Lang.

Découvrez nos grilles de mots fléchés exclusives sur le thème du Festival de Cannes

jouer maintenant

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.