Cannes : les petites mains du festival

Ils ne sont pas dans la lumière. Derrière les paillettes et les stars sur le tapis rouge, coiffeurs, maquilleurs, majordomes, gardes du corps s'activent pour qu'aucun grain de sable n'enroue la machine.

France 3

Pendant que les projecteurs se braquent sur le tapis rouge et ses stars et que les photographes luttent pour obtenir le meilleur cliché, les petites mains de Cannes travaillent dans l'ombre. Les équipes de France 2 ont choisi de les mettre en lumière. Marion Rohart est fleuriste et ses clients sont aussi prestigieux que l'Hôtel Martinez, à Cannes (Alpes-Maritimes). Des clients prestigieux mais tout aussi intransigeants. "S'il y a la moindre [détail] qui ne va pas, ils vont nous envoyer une photo et nous dire de le changer", explique-t-elle. Dans un grand hôtel, un majordome emporte une robe destinée à une star jusqu'à la lingerie, où Patricia Bor va en prendre le plus grand soin.

Des coulisses à la Croisette

Lorsque la nuit tombe sur la Croisette, un autre homme de l'ombre entre en action. Stéphane est garde du corps : ce soir-là il protège la fille d'un homme d'affaires. Dans une loge, coiffeuses et maquilleuses s'occupent de jeunes actrices qui vont faire une séance photo. Quelques heures plus tard, elles sont prêtes à prendre la lumière.

Le JT
Les autres sujets du JT
La mannequin Bella Hadid durant la montée des marches de \"Douleur et gloire\" de Pedro Almodovar.
La mannequin Bella Hadid durant la montée des marches de "Douleur et gloire" de Pedro Almodovar. (ANTONIN THUILLIER / AFP)