Cannes : "120 battements par minute", la première claque du Festival

Un premier film français est entré dans la compétition ce samedi 20 mai, "120 battements par minute".

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'était ce samedi 20 mai, sur les marches du palais, à Cannes (Alpes-Maritimes). L'équipe de 120 battements par minute est au complet et tout sourire, pour un film pourtant bien loin du glamour cannois. Nous sommes au début des années 90, dix ans après l'apparition du sida, les chiffres sont effrayants, mais l'indifférence générale. L'association Act-up décide de passer à l'action.

La recherche n'avançait pas

Coups d'éclat dans les laboratoires, dans les lycées, histoire de ne pas faire oublier qu'il y a des morts tous les jours. Un film tourné comme un documentaire. Il suffit de voir ou de revoir ces images d'archives, celles des vrais militants d'Act-up. Début des années 90, la recherche n'avançait pas. Le sida était considéré comme la maladie des gays et des toxicomanes. 120 battements par minute, c'est la première claque de ce Festival.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un premier film français est entré dans la compétition ce samedi 20 mai, \"120 battements par minute\".
Un premier film français est entré dans la compétition ce samedi 20 mai, "120 battements par minute". (France 3)