"C'est moche neuf fois sur dix" : les patrons du Festival de Cannes justifient l'interdiction des selfies sur le tapis rouge

Pour expliquer ce choix, Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, a évoqué des raisons "techniques" et "philosophiques".

Des invités prennent un selfie sur le tapis rouge du Festival de Cannes, le 27 mai 2017.
Des invités prennent un selfie sur le tapis rouge du Festival de Cannes, le 27 mai 2017. (ANTONIN THUILLIER / AFP)

Pas de selfie sur le tapis rouge. "Je trouve ça irrespectueux (...) et c'est moche neuf fois sur dix", a expliqué le président du Festival de Cannes, Pierre Lescure, jeudi 12 avril, lors de l'annonce de la sélection officielle. Depuis 2015, les patrons du festival mènent une guerre contre les photos et les smartphones lors de la montée des marches. Et cette année, ils ont décidé de hausser le ton, invoquant "le désordre intempestif créé" au cours de ce moment phare de la cérémonie.

Pour justifier ce choix, Thierry Frémaux, délégué général du festival, a évoqué des raisons "techniques" et "philosophiques". "Cela ralentit l'arrivée des spectateurs et il y a des chutes (…) on déplore de nombreux blessés, a-t-il expliqué, sur le ton de l'humour. Il faut respecter les principes et les traditions."

"On avait déjà annoncé ça il y a quatre ans et on n'était pas du tout arrivé à les interdire", a-t-il rappelé. Cette année-là, Thierry Frémaux avait finalement déclaré que les invités seraient juste priés de limiter cette pratique "ridicule et grotesque". Les habitudes vont-elles (enfin) changer ? Verdict dans quelques semaines.