51e Quinzaine des Réalisateurs à Cannes: des films d'auteur et de genre côte à côte

La 51e Quinzaine des Réalisateurs à Cannes a été dévoilée ce mardi 23 avril. Ouverture le 15 mai avec Le Daim, de Quentin Dupieux et clôture le 25 mai avec Yves de Benoît Forgeard : entre ces deux dates, beaucoup de cinéma d'auteur, mais aussi de l'horreur, de la comédie et des zombies !

L\'affiche de la Quinzaine des Réalisateurs 2019.
L'affiche de la Quinzaine des Réalisateurs 2019. (Robert Schlaug/DR)

Ce mardi 23 avril, le nouveau Délégué général de La Quinzaine des Réalisateurs (organisée par la SRF, Société des réalisateurs de films) Paolo Moretti a dévoilé au Forum des Images à Paris, la sélection de sa 51e édition, qui se déroulera du 15 au 25 mai. Aux côtés du réalisateur philippin Lav Diaz, chouchou des festivals, des Français Rebecca Zlotowski et Bertrand Bonello, la Quinzaine des Réalisateurs va mettre à l'honneur du Festival de Cannes 2019 des cinéastes faisant leur premier pas sur la Croisette.

Ouverture avec Le Daim

La sélection de la Quinzaine s'ouvre, on le savait, avec le film Le Daim, de Quentin Dupieux avec Jean Dujardin et Adèle Haenel. Elle compte des films d'auteurs et met en même temps à l'honneur le cinéma de genre avec des comédies (Por El dinero de l'Argentin Alejo Moghuillansky), des films politiques (Tlamess, du Tunisien Ala Eddine Slim), mais aussi des films d'horreur (Wounds de Babak Anvari) et même de zombie (Zombie Child de Bertrand Bonello). 

Parmi les films figurent également le nouvel opus de Lav Diav (The Halt), le très attendu The lighthouse de Robert Eggers, The Witch, un film d'horreur avec Robert Pattinson et Willem Dafoe et le nouveau film de Rebecca Zlotowski (Une fille facile) avec l'ancienne escort Zahia Dehar à l'affiche. Il y sera question d'une jeune fille qui suit sa cousine au mode de vie très libre, le temps d'un été. Il faudra aussi compter avec Alice et le maire, deuxième long-métrage du Français Nicolas Pariser, sur la vie politique dans une grande ville, avec Fabrice Luchini et Anaïs Demoustier. 

Des nouveaux venus

Sur les 24 long-métrages sélectionnés, 16 sont le fruit de réalisateurs dont "c'est la première fois à Cannes", a souligné l'Italien Paolo Moretti. "L'ADN de la Quinzaine, c'est d'aller vers des éclats visionnaires, des visions inattendues et de faire confiance aux réalisateurs qui osent aller vers des terrains inexplorés", a souligné Paolo Moretti à l'AFP. Son rôle est "d'apporter quelque chose en plus pour enrichir la proposition d'ensemble du festival de Cannes".

Parmi les personnalités attendues à la Quizaine cette année, Jean Dujardin et Adèle Haenel, John Carpenter, qui recevra le 15 mai le Carosse d'or, distinction importante remise par les Réalisateurs (l'année dernière c'était Martin Scorsese), mais aussi Fabrice Luchini, Bertrand Bonello, Robert Pattinson, Luca Guadagnino…

La sélection

Les longs métrages 

Alice et le maire de Nicolas Pariser

And Than We Danced de Levan Akin

Ang Hupa de Lav Diaz

Dogs Wear Pants de Jukka-Pekka

Song Without a Name de Melina León

Ghost Tropic de Bas Devos

Give Me Liberty de Kirill Mikhanovsky

First Love de Takashi Miike

The Lighthouse de Robert Eggers

Lillian de Andreas Horwath

Oleg de Juris Kursietis

On va tout péter de Lech Kowalski

The Orphanage de Shahrbanoo Sadat

Les Particules de Blaise Harrison

Perdrix d'Erwan Le Duc

Por El Dinero d'Alejo Moguillansky

Sick Sick Sick d'Alice Furtado

Tlamess d'Eddine Slim

To Live To Sing de Johnny Ma  

Une fille facile de Rebecca Zlotowski

Wounds de Babak Anvari  

Zombi Child de Bertrand Bonello

Les séances spéciales

Masterclass de Robert Rodriguez avec la projection de Red 11, son nouveau long métrage produit pour 7000 dollars.

Projection de The Staggering Girl de Luca Guadagnino

Les courts-métrages

Deux soeurs qui ne sont pas soeurs de Beatrice Gibson

Les Extraordinaires mésaventures de la jeune fille de pierre de Gabriel Abrantes

Grand Bouquet de Nao Yoshigai

Je te tiens de Sergio Cabalerro

Mouvement de Dahee Jeong

Olla d'Ariane Labed

Piece of Meat de Jerrold Chong et Huang Junxiang

Plaisir fantôme de Morgan Simon

Stay Awake, Be Ready d'An Pham Thien

That Which is to Come is Just a Promise de Flatform

L'affiche

"A la fois naturaliste et transfigurée", selon les organisateurs, l'affiche de la Quinzaine de Réalisateurs 2019 met en avant l’idée de voyage et de road movie : "Entre réalisme et artifice numérique, l’intervention de l’artiste trouble les codes et questionne notre perception, à l’instar des films proposés, depuis plus de 50 ans, par la sélection de la Quinzaine des Réalisateurs", expliquait la sélection lors de sa présentation début avril.