Emotion et hommages après la mort de Patrice Chéreau

Le chef de l'Etat a salué "un des plus grands artistes français", qui faisait "partout dans le monde la fierté" de la France.

Le réalisateur et metteur en scène français Patrice Chéreau, le 20 décembre 2006 à Madrid (Espagne).
Le réalisateur et metteur en scène français Patrice Chéreau, le 20 décembre 2006 à Madrid (Espagne). (PEDRO ARMESTRE / AFP)

Une vague d'émotion et d'hommages. Après la mort du cinéaste et metteur en scène Patrice Chéreau, lundi 7 octobre, les réactions de politiques et de personnalités du monde de la culture se sont succédé. Le président François Hollande a salué un artiste qui faisait "partout dans le monde" la "fierté" de la France. "L'un des plus grands artistes français vient de mourir. (...) Il laisse une trace considérable", indique l'Elysée.

"Avec Patrice Chéreau disparaît l'un de nos plus grands artistes et une part de nous-mêmes. Nous nous sommes construits au fil de ses films, de ses pièces, de ses opéras", avait auparavant déclaré la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti.

Interrogé par France 3, le président de l'Institut du monde arabe et ex-ministre de la Culture, Jack Lang, a évoqué "un talent surprenant, étincelant".

FRANCE 3

Le monde de la culture en deuil

Le directeur de l'Opéra de Paris, Nicolas Joel, qui a été l'assistant de Patrice Chéreau, s'est dit "bouleversé". "Un maître s'est tu", a tweeté de son côté le président du Festival de Cannes, Gilles Jacob.

Quant à Olivier Py, qui avait été "très soutenu par Patrice Chéreau" lorsqu'il avait été évincé de la direction du théâtre de l'Odéon en mars 2011, il a fait part de "son immense tristesse".