Cet article date de plus de dix ans.

Vidéo Harlem Désir fustige la Russie, nouvelle patrie de Depardieu

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Le Premier secrétaire du PS estime que la décision de l'acteur de prendre la nationalité russe "n'est pas à la hauteur" de ce qu'il représente.

Le 13 décembre, Jean-Marc Ayrault avait jugé son exil en Belgique "minable". Le Premier sécretaire du PS a suivi le sillon. Lundi 7 janvier, Harlem Désir a déclaré sur BFMTV que "la France n'a pas à recevoir de leçon de la Russie", nouvelle patrie de Gérard Depardieu et "grande démocratie" selon l'acteur.

Interrogé sur le fait que la France est "la risée" du monde après la fuite rocambolesque du comédien, Harlem Désir a surtout fustigé la Russie. Car selon lui, le nouveau pays de Gérard Depardieu "n'est pas une démocratie". "Est-ce que vous croyez que tout ce cirque va faire oublier l'affaire Politkovskaïa [une journaliste russe assassinée en 2006] ? Est-ce que ça va faire oublier les Pussy Riot ? Et le massacre des Tchétchènes ?"

Harlem Désir a également dénoncé et qualifié de dictateur le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov, "soutenu par Gérard Depardieu" a-t-il rappelé, avant d'ajouter que "tout ça n'est pas à la hauteur d'une personnalité qui doit, puisqu'elle est une image de la France, incarner les valeurs de la France".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.