Cet article date de plus d'onze ans.

Les Belges préfèrent devenir français plutôt que l'inverse

En 2010, 717 Belges ont acquis la nationalité française en 2010 tandis que 420 Français  sont devenus belges.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
D'après les statistiques Eurostat, 717 Belges ont acquis la nationalité française en 2010 contre 420 Français devenus Belges. (SAMI SARKIS / PHOTOGRAPHER'S CHOICE RF / GETTY IMAGES)

Alors que la polémique sur l'installation de Gérard Depardieu en Belgique ne désenfle pas, des chiffres montrent qu'en 2010, plus de Belges sont devenus Français que l'inverse. D'après les statistiques Eurostat, publiées samedi 5 janvier par l'AFP, 717 Belges ont acquis la nationalité française en 2010 tandis que 420 Français sont devenus belges.

La tendance est la même avec le Royaume-Uni. La même année, quelque 512 Britanniques sont devenus français, contre 182 Français devenus britanniques, selon ces statistiques qui incluent tous les types de naturalisations, c'est-à-dire par demandes, naissance ou mariage. "Les chiffres sont faibles car il n'y a pas un grand intérêt à obtenir la nationalité d'un autre pays de l'UE sauf pour devenir fonctionnaire ou pour voter aux élections nationales", a souligné Serge Slama, maître de conférences en droit Public à l'université d'Evry.

En revanche, alors que Gérard Depardieu doit acquérir son passeport russe très prochainement, les Français forment le plus gros contingent d'Européens à avoir acquis la nationalité russe. Ils ont été 4 503 Français à avoir fait cette démarche, devant 4 191 Allemands, 1 925 Finlandais et 1 881 Italiens. Eurostat n'a pas compilé les chiffres inverses.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.