Depardieu : une histoire de « riches qui défendent des riches » selon Mordillat

L’exil fiscal de Gérard Depardieu en Belgique continue de provoquer des réactions. Après la charge de Phillipe Torreton, puis la réplique de Catherine Deneuve, puis celle de Gad Elmaleh, puis celle d’Enrico Macias….c’est au tour du cinéaste Gérard Mordillat d’entrer dans la danse, mais sur un tout autre ton.

Gérard Modillat  est passé par Lille pour présenter son nouveau film : \"Le grand retournement\". 
Gérard Modillat  est passé par Lille pour présenter son nouveau film : "Le grand retournement".  (©PHOTOPQR/VOIX DU NORD/Pierre LE MASSON)
De passage à Lille dans le cadre de la tournée de promotion de son dernier film  « Le grand détournement » sur la crise financière, Gérard Mordillat, connu pour ses prises de position et son engagement social, dénonce dans cette vidéo l’énergie dépensée par « des riches qui défendent des riches » au détriment des vraies causes.

interview : Christelle Massin