Cet article date de plus de neuf ans.

"Dallas" fait son come-back relooké

Le clan Ewing fait son retour sur le petit écran. Les inoubliables J.R., Bobby et Sue Ellen reprennent les rôles de leur vie en s'adaptant à l'air du temps. Mélanger vintage et jeunes générations, la recette du succès ?

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Larry Hagman, Linda Gray et Patrick Duffy sont au générique de la nouvelle saison de "Dallas", diffusée depuis mercredi 13 juin sur la chaîne câblée américaine TNT.  (FRED PROUSER / REUTERS)

Oui, les paysages arides du Texas, les puits pétroliers et les chapeaux à bord large sont toujours la marque de fabrique de la nouvelle "Dallas". Le premier épisode de la suite de la série mythique des années 1980 a été diffusé, mercredi 13 juin, sur la chaîne câblée américaine TNT.

Au menu : des trahisons, des liaisons impossibles mais surtout des relations turbulentes entre les trois anciens personnages principaux (J.R., Sue Ellen et Bobby) et leur progéniture dans la fiction. La recette est simple : garder les personnalités infâmes de la série culte et les mêler à de jeunes acteurs, déjà connus du public pour leurs apparitions dans d'autres séries américaines, notamment "Desperate Housewives" et "Veronica Mars".

J.R., "toujours aussi ignoble"

"Je pense que vous allez découvrir qu'il est aussi ignoble qu'il l'était", a déclaré en interview Larry Hagman qui, à 80 ans, reprend le rôle de J.R., ce patron du pétrole avide de pouvoir. Il sera accompagné par sa femme dans la série, l'alcoolique et dépressive Sue Ellen, interprétée par Linda Gray, aujourd'hui âgée de 71 ans. Et bien sûr, il faudra compter avec le bienveillant Bobby, alias Patrick Duffy, 63 ans.

Auront-ils le même succès ? "Si la moitié des téléspectateurs que nous avions alors nous suivent à nouveau, nous pourrions être numéro un. Et si ça ne l'est pas, nous nous serons de toute façon bien amusés", conclut Larry Hagman.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.