Cinéma : un fan de "Kaamelott" va battre le record officieux de visionnages du film d'Alexandre Astier

Arnaud Klein a déjà battu le record officiel du Guinness Book après 191 visionnages de "Kaamelott" mais un problème de décompte de l'ancien record l'a obligé à pousser jusqu'à 203. Il devrait y parvenir samedi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le fan de Kaamelott Arnaud Klein veut battre le record du monde de visionnages d'un film en allant voir le long-métrage d'Alexandre Astier plus de 200 fois. (MAXPPP)

Quand on aime, on ne compte pas. Arnaud Klein, un monteur de 34 ans qui vit à Reims (Marne) va battre samedi 18 septembre le record absolu de visionnages d'un film en allant voir Kaamelott d'Alexandre Astier pour la 203e fois. Il effacera ainsi définitivement des tablettes le record non-homologué de Avengers Endgame établie par un spectateur américain, en 2019. "L’ancien recordman a rencontré un problème. Un des cinémas aux États-Unis, dans lequel il s’était rendu pour participer à cette épreuve, a fermé et n’a donc pas pu procurer les preuves nécessaires au Guinness Book. On lui a amputé 11 films sur son total. Le record officiel est donc de 191 visionnages d’Avengers Endgame, mais si on veut être complet, il devrait être de 202", explique Arnaud Klein dans une interview à France 3 Grand Est.

Ce grand admirateur d'Alexandre Astier a passé plus de 350 heures dans les salles obscures pour battre ce record. Il a également perdu 13 kilos, car "à force d’être constamment assis, j’ai vite rencontré des problèmes de rétention d’eau. J’ai donc dû me mettre au sport pour évacuer tout ça", assure-t-il. S'il a parfois trouvé le temps jusqu'à en perdre la notion, il a pu compter sur le soutien du réalisateur et des fans. Pour le 203e visionnage, Arnaud Klein sera accompagné par 250 personnes qui ont déjà répondu à son invitation sur les réseaux sociaux"Je n'ai jamais pensé qu’il pourrait y avoir un tel engouement", admet-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.