Cinéma : le "Labyrinthe du Silence" et l'histoire allemande ressurgit

"Le labyrinthe du silence" sort mercredi 29 avril dans les salles. Il raconte une page peu connue de l'histoire allemande.

France 3

 

Dans les salles, mercredi 29 avril : "Le labyrinthe du silence".  Il retrace, comme un thriller dans l'Allemagne de l'après-guerre, le tout premier procès qui a condamné d'anciens nazis du camp d'Auschwitz.

L'histoire se passe en Allemagne en 1958. Le pays essaie d'oublier le pire en s'enfonçant dans le déni. Bouleversé par le témoignage d'un ancien détenu du camp d'Auschwitz, un magistrat va déclencher ce qui va aboutir en 1963 au procès de Francfort, le premier mené par des Allemands à l'encontre d'anciens commandants SS.

Ce n'est pas le procès montré maintes fois au cinéma qui est raconté dans le "Labyrinthe du silence" mais plutôt le processus si lent, si difficile et si douloureux qui l'y conduisit.

"Comme si on ouvrait une boîte de Pandore"

Pour son réalisateur, Giulio Ricciarelli,  "ce film fait ressurgir tout un pan de l'histoire allemande. Dans les années 60, presque toutes les familles avaient abrité un nazi, mais elles voulaient l'oublier". Ce film c'est "un peu comme si on ouvrait une boîte de Pandore" raconte-t-il à un journaliste de France 3.  

Pour réaliser ce film, Giulio Ricciarelli s'est beaucoup documenté et ce sont les faits et les témoignages qui ont donné à son film son allure de polar. Un film passionnant et nécessaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
(CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)