Cinéma : l'Italien Paolo Taviani, coréalisateur de la Palme d'or "Padre padrone", est mort à l'âge de 92 ans

Les frères Taviani, qui ont formé un duo rare dans l'histoire du 7e art, ont cosigné au total une quinzaine de longs-métrages.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le réalisateur italien Paolo Taviani, le 15 février 2022 lors de la Berlinale, à Berlin (Allemagne). (STEFANIE LOOS / AFP)

Le réalisateur italien Paolo Taviani, qui a réalisé avec son frère Vittorio des films marquants dont le chef-d'œuvre Padre padrone, Palme d'or à Cannes en 1977, est mort à l'âge de 92 ans, a annoncé le maire de Rome jeudi 29 février. "Avec Paolo Taviani, c'est un grand maître du cinéma italien qui nous quitte. Avec son frère Vittorio (mort en 2018 à l'âge de 88 ans), il a signé des films inoubliables, profonds, engagés", a salué Roberto Gualtieri sur X. Les funérailles laïques de Paolo Taviani, mort à Rome des suites d'une "brève maladie", se tiendront lundi à Rome, selon les médias italiens.

Les frères Taviani, qui ont formé un duo rare dans l'histoire du 7e art, ont cosigné au total une quinzaine de longs-métrages marqués par un style très littéraire, mêlant histoire, psychanalyse et poésie. Film choc, Padre padrone, que l'on peut traduire littéralement par "Père-patron", est une adaptation du roman autobiographique de Gavino Ledda. Il raconte l'histoire d'un jeune berger échappant au contrôle despotique de son père. Celui-ci, par nécessité financière, l'avait contraint à abandonner l'école, le laissant analphabète jusqu'à l'âge de 20 ans.

Fortement inspirés par le maître du néo-réalisme Roberto Rosselini, les deux frères se sont intéressés aux thèmes sociaux dès leurs débuts dans les années 1960. Inspirés par Brecht, Pasolini et Godard, ils ont tourné Sous le signe du scorpion (1969), leur premier film en couleur, qui sera aussi leur premier grand succès. Après le couronnement à Cannes de Padre padrone, ils sont revenus sur la Croisette en 1982 avec La nuit de San Lorenzo, un film à l'atmosphère féerique recevant le Grand Prix du jury. En 2012, avec César doit mourir, ils ont fait jouer la tragédie de Shakespeare aux détenus de la prison romaine de Rebibbia. Les frères Taviani ont alors remporté l'Ours d'or au Festival de Berlin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.