Cinéma européen : le festival des Arcs se tiendra en ligne du 12 au 19 décembre et dans les salles dès leur réouverture

Le festival de cinéma européen a opté pour le digital pour sa prochaine édition mais compte sur les cinémas pour, dès leur réouverture, diffuser les films en compétition.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le festival a opté pour une programmation mixte et compte sur la réouverture prochaine des salles de cinéma. (Les Arcs Film Festival)

Le festival des Arcs, qui promeut depuis 2009 en Savoie le cinéma européen indépendant, tiendra sa 12e édition "en ligne du 12 au 19 décembre et dans les salles dès leur réouverture", ont annoncé le 19 novembre les organisateurs. "Le festival n'aura cette année pas la même chaleur humaine et la même saveur, mais l'essentiel va être maintenu : sa programmation", a expliqué Pierre-Emmanuel Fleurantin, son directeur général, dans une vidéo diffusée sur internet.

Dix longs métrages en compétition

Dans sa version numérique, la manifestation proposera aux spectateurs l'intégralité des dix films sélectionnés en compétition et "de nombreux autres des sections parallèles", a précisé Guillaume Calop, qui co-dirige le festival. Un réseau de 70 salles françaises programmera également, "dès leur réouverture", une sélection de films issus de cette 12e édition.

Cineuropa - extrait de Cigare au miel de Kamir Aïnouz

La compétition accueillera dix longs métrages, dont six premiers films. Parmi eux, Vaurien, de Peter Dourountzis avec Pierre Deladonchamps et Ophélie Bau et Cigare au miel, de Kamir Aïnouz avec Zoé Adjani-Vallat, défendront les chances françaises. "Des films de genres, des comédies, des drames, des films politiques et des documentaires: le cinéma européen a fait preuve d'une belle vitalité cette année. La programmation reflète un panorama de ce que l'Europe a de plus divers", a souligné Frédéric Boyer, le directeur artistique du festival.

Le jury chargé de décerner la flèche de cristal, attribuée en 2019 à Atlantis, de l'Ukrainien Valentyn Vasyanovych, sera présidé par l'actrice et réalisatrice Zabou Breitman. Elle sera accompagnée par les acteurs français Nicolas Maury et Vincent Macaigne, la réalisatrice française Sophie Letourneur et le compositeur franco-tunisien Amine Bouhafa.

Le jury des courts métrages sera quant à lui présidé par l'actrice Karine Viard. L'acteur fétiche des frères Dardennes Jérémie Renier et le duo de réalisateurs Olivier Nakache et Éric Toledano (Intouchables, Hors normes) donneront des masterclasses diffusées en ligne. Les compositeurs de musique de films Bruno Coulais (Le peuple loup), Florencia Di Concilio (Calamity: une enfance de Martha Jane Cannary) et Amine Bouhafa (L'homme qui a vendu sa peau) sont également attendus pour évoquer leur travail.

Une étude annuelle sur la place des réalisatrices en Europe sera présentée à l'occasion de cette édition, qui met à l'honneur la cinéaste polonaise Agnieszka Holland. Le festival proposera également, un an après le lancement d'une série d'ateliers et de conférences voués aux enjeux environnementaux dans le cinéma, une sélection de douze films abordant les thématiques écologiques et de justice sociale. Quant à L'Industry Village, le rendez-vous destiné aux professionnels du cinéma, il se tiendra en janvier à Paris et en ligne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.