Cinéma : disparition de Stéphane Audran

L'actrice est décédée à l'âge de 85 ans. Elle avait été l'égérie et l’épouse de Claude Chabrol. Une allure de grande bourgeoise au charme discret. 

FRANCE 3

Douce, mais mystérieuse, c'était Stéphane Audran dans La femme infidèle. Un personnage fait pour elle, souvent décliné dans sa carrière, surtout dans les films de son mari Claude Chabrol. C'est le réalisateur à qui elle devait tout, dès les années 60 et la nouvelle vague. Après Les Biches qui la fit connaître, un énorme succès arrive avec Le boucher.

Une figure du cinéma français des années 70-80

"Je me dis que si Claude ne m'avait pas fait travailler, je me demande qui aurait pu avoir l'idée de le faire", disait-elle. Une centaine de films suivront. Elle campera une mère assassinée dans Violette Nozière, un rôle qui vaut un César. Stéphane Audran est une figure du cinéma français des années 70-80. La bourgeoise infidèle troque le costume d'une gouvernante dans un de ses derniers grands films, Le Festin de Babette, de Gabriel Aexel en 1987, primé aux Oscars en 1988.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'actrice française Stéphane Audran dans le film de Claude Chabrol, \"Juste avant la nuit\" en 1971.
L'actrice française Stéphane Audran dans le film de Claude Chabrol, "Juste avant la nuit" en 1971. (COLLECTION CHRISTOPHEL / CINEGAI SPA / LES FILMS DE LA BOETIE / AFP)