Cannes 2018 en images : Lars Von Trier, Spike Lee et la pluie

La pluie s'est invitée sur le tapis rouge pour cette septième journée. Au programme, Lars von Trier pour "The House that Jack built" (hors compétition) et son tatouage provocateur, Spike Lee et ses poings américains "Love/Hate" pour "BlacKkKlansman"(compétition officielle) et Kristen Stewart et ses pieds nus.

ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
110
Gaspard Noé (en arrière plan) et les acteurs de son sulfureux "Climax" font trembler la Croisette.VALERY HACHE / AFP
210
Le polarisant Lars von Trier fait son retour sur la Croisette pour présenter hors compétition "The house that Jack built". Le réalisateur danois, déclaré "persona non grata" depuis 2011 à cause de la polémique sur son "goût" pour l'esthétique nazie, semble toujours être adepte de la provocation.WP#ECAF/WENN.COM/SIPA
310
Le modèle canadien, aussi envoûtant qu'atypique, brille sous la pluie cannoise.LOIC VENANCE / AFP
410
Pour son film "BlacKkKlansman" en compétition officielle, deux solutions possibles : soit on aime, soit on déteste. 26 ans après son biopic sur la vie de Malcom X, Spike Lee évoque à nouveau le sujet épineux du racisme aux Etats-Unis dans les années 70 à travers une histoire vraie : un policier noir qui a infiltré le Ku Klux Klan et qui a permis d'éviter un attentat contre les militants des droits civiques.LOIC VENANCE / AFP
510
A bas les talons hauts pour le membre du jury Kristen Stewart, le tapis rouge est si doux...VALERY HACHE / AFP
610
Il faudrait plus que trois gouttes pour démoraliser l'acteur français.ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
710
Festival pluvieux, festival heureux pour la présidente du jury Cate Blanchett ? VALERY HACHE / AFP
810
En cas de pluie, toujours être minutieux et assurer les moindre détails.VALERY HACHE / AFP
910
Aurait-on trouver la gagnante de la compétition officielle ?ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
1010
Le réalisateur, lui, ne laisserait pas tomber ses chaussures pour une goutte.LOIC VENANCE / AFP