Cet article date de plus de neuf ans.

Au ciné cette semaine : du lourd, de l'indigeste et du hautement culturel

De la comédie potache à la fresque historique, cinq films sélectionnés par FTVi pour bien terminer l'année. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
"Bruegel, le moulin et la croix", étonnante fresque historique autour du célèbre peintre flamand, dans les salles le 28 décembre 2011. (SOPHIE DULAC DISTRIBUTION)

En ce moment, on a et on va trop manger, fêtes de fin d'année oblige. Une option digestion : s'installer confortablement devant le grand écran. De la comédie potache à la fresque historique en passant par le classique thriller américain, FTVi décrypte cinq sorties de la semaine pour bien choisir, puisque, rappelez-vous, une place de ciné ne se revend pas sur internet comme un vulgaire cadeau de Noël. 

• Si vous avez envie de faire le malin au réveillon 

Bruegel, le moulin et la croix, de Lech Majewski, avec Charlotte Rampling, Mickael York et Rutger Hauer.

Vous vous êtes lamentablement ridiculisé le soir de Noël alors que votre beau-frère et vos cousines étalaient leur culture générale comme du foie gras sur des toast tout chauds ? Vengez-vous lors du passage en 2012 grâce à ce film qui mélange histoire, art et peinture.

Nous sommes en 1564. Alors que les Flandres subissent l’occupation brutale des Espagnols, le peintre Pieter Bruegel l’Ancien achève son chef d’œuvre Le Portement de croix. Le film nous plonge dans le tableau en proposant de suivre l'histoire d'une douzaine de personnages au temps des guerres de religions.

• Si vous voulez vous rassurer : il y a pire que votre famille

Let my People Go !, de Mikael Buch, avec Nicolas Maury, Carmen Maura, Jean-François Stévenin et Amira Casar.

"La famille idéale, si ce n'était pas la mienne !" Ça vous parle ? Vous avez pesté contre votre oncle porté sur les blagues vaseuses et vous enragez encore contre votre mère qui vous fait la morale ? Détendez-vous, vous pourriez avoir la famille de Ruben, juif, homosexuel, facteur, mi-finlandais, mi-français et j'en passe. De la comédie à grosses ficelles. "Je suis tombé dans une mauvaise blague juive", dit lui-même l'anti-héros. 

• Si vous voulez vous tordre encore un peu plus l'estomac

Killing Fields, d'Ami Canaan Mann, avec Sam Worthington, Jeffrey Dean Morgan et Chloe Moretz. 

Du gros thriller américain avec meurtres en série à Texas City, coups de fils de jeunes filles en détresse interrompus et découvertes impromptues de corps... 

Dans le comté voisin, deux inspecteurs travaillent sur la disparition d’une jeune fille. Pas de cadavre, aucune piste. Leurs soupçons vont petit à petit se porter sur un terrain vague abominable : Killing Fields.

• Si vous avez peur d'avoir perdu votre sens moral 

Fruit défendu, de Dome Karukoski avec Marjut Maristo, Amanda Pilke et Joel Mäkinen. 

Ce drame finlandais suit deux jeunes femmes qui quittent leur petite communauté protestante ultra-conservatrice pour séjourner à Helsinki. L'une des deux veut tout expérimenter avant de rentrer se marier : regarder la télévision, boire de l'alcool, sortir avec des garçons... L'autre veut surtout la ramener entière. 

• Si vous voulez rire gras

30 minutes maximum, de Ruben Fleischer, avec Jesse Eisenberg, Danny R. McBride et Aziz Ansari.

Nick, ado livreur de pizzas, est kidnappé par deux apprentis criminels. Ils l'obligent à cambrioler une banque sous peine de faire exploser une bombe attachée à sa poitrine. Il embarque son meilleur ami dans l'affaire. Et voilà les deux complices obligés d’échapper à la police, à un tueur à gages, à un lance-flammes ... Tout en finesse !

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.