Cet article date de plus de dix ans.

Au ciné cette semaine : des coups, du goût et des couples

Au ciné cette semaine, de l'action, des recettes de cuisine et le retour de Liv Tyler. A découvrir dès ce mercredi 19 septembre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
L'agent Aaron Cross (Jeremy Renner) est traqué dans "Jason Bourne : l'héritage", mais il sait se défendre.  (KOBAL / THE PICTURE DESK / AFP)

CINEMA - La rentrée est passée, mais il faut garder les bonnes habitudes. On se cale dans son fauteuil et on fait tourner le pop-corn. Pour vous aider à choisir la séance, FTVi a sélectionné quatre longs métrages projetés dans les salles à partir du mercredi 19 septembre.

Si vous aimez les films avec des espions musclés...


Jason Bourne : l’héritage, de Tony Gilroy, avec Jeremy Renner, Rachel Weisz, Edward Norton…

On croyait la trilogie terminée, mais c’était mal connaître les scénaristes d’Hollywood, capables de réaliser un film sur le héros de la série imaginée par Robert Ludlum, sans le héros. Pour résumer, le programme Treadstone, dont Jason Bourne était le cobaye, n’était que la partie émergée d’une conspiration bien plus machiavélique. On découvre ainsi un nouveau personnage, incarné par Jeremy Renner. Lui aussi super agent secret, il est pourchassé par ses supérieurs qui veulent le faire taire. Une chasse à l’homme haletante, qui réjouira les fans du genre.

Si vous souhaitez connaître les recettes de l’Elysée...

Les Saveurs du palais, de Christian Vincent, avec Catherine Frot, Jean d'Ormesson, Hippolyte Girardot...

De politique, il en est finalement peu question, de cuisine en revanche, beaucoup plus. Le scénario est inspiré d’une histoire vraie. Celle de Danièle Delpeuch (incarnée par Catherine Frot), la première femme chargée de cuisiner les plats de François Mitterrand à l’Elysée. Une partie des scènes du film ont pu être tournées dans le palais présidentiel, pendant la réunion du G20 à Cannes. A noter la présence au casting de Jean d’Ormesson, dans le rôle du président.

 Si vous aimez les retrouvailles compliquées...

For Ellen, de So Yong Kim , avec Paul Dano, Jon Heder, Shaylena Mandigo…

Attention, film mélancolique. Des paysages enneigés, un héros à fleur de peau et des retrouvailles entre un père absent et une fillette : For Ellen s’inscrit dans l’esthétique et le registre des drames dont le cinéma indépendant est friand. Paul Dano y interprète Joby, une jeune rock star aux ongles vernis (de noir, bien sûr), qui tente de renouer avec sa fille de 6 ans, élevée par son ex-compagne. Lorsqu’il apprend qu’il perdra définitivement la garde de la petite en signant les papiers du divorce, le musicien paumé décide de rattraper le temps perdu. Une histoire inspirée de la propre enfance de la réalisatrice, So Yong Kim, racontée avec pudeur et émotion. 

Si vous aimez les robots qui vous veulent du bien...

Robot and Frank, de Jake Schreier, avec Frank Langella, Susan Sarandon, James Marsden, Liv Tyler…

Pour une fois que les robots au cinéma ne se retournent pas contre leurs créateurs ! Ce tout premier film de l’Américain Jake Schreier raconte l’histoire d’un vieil homme, solitaire, aigri et cleptomane à ses heures, qui voit son quotidien bouleversé par un petit bijou de technologie : un robot humanoïde supérieurement intelligent. Car Frank développe peu à peu la maladie d’Alzheimer. Inquiets, ses enfants (James Marsden et surtout Liv Tyler, que l’on n’avait pas vu sur les écrans français depuis Hulk, en 2008 !), charge donc ce robot de veiller sur Frank. Pas très emballé par sa présence, le vieil homme va pourtant savoir tirer avantage de cet ange gardien de métal.

 

Si vous aimez les passions révolutionnaires...

Après la bataille, de Yousry Nasrallah, avec Mena Shalaby, Bassem Samra, Nahed El Sebaï...

Selon son réalisateur, l'Egyptien copte Yousry Nasrallah, si Après la bataille sortait aujourd'hui, il aurait intégré les violences anti-américaines qui ont secoué Le Caire comme d'autres capitales du monde arabe. Son film, qui est autant une fiction qu'un documentaire, raconte l'histoire de Mahmoud, l'un des cavaliers de la place Tahrir. Il promenait à cheval les touristes autour des pyramides, mais la révolution, dont la place est devenue l'emblème, l'a privé de travail. Humilié, tabassé, ce jeune homme illettré et sans le sou s'enfonce dans la désespoir. C'est à ce moment qu'il fait la connaissance de Reem, jeune égyptienne moderne et laïque, militante révolutionnaire, qui vit à Zamalik, un quartier chic du Caire. De cette rencontre improbable va naître un grand amour qui transformera le cours de leurs vies.



Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.