#MeToo : accusée d'agression sexuelle, Asia Argento menace de poursuivre Rose McGowan qui l'appelait à "laisser la justice suivre son cours"

Les deux actrices, toutes deux victimes du producteur Harvey Weinstein, étaient devenue amies et faisaient partie des figures du mouvement #MeToo.

L\'actice italienne Asia Argento (à gauche) et sa consœur américaine Rose McGowan lors d\'une manifestation pour la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2018, à Rome.
L'actice italienne Asia Argento (à gauche) et sa consœur américaine Rose McGowan lors d'une manifestation pour la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2018, à Rome. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

Figure parmi les plus connues du mouvement #MeToo, Asia Argento avait à son tour été accusée d'agression sexuelle par un jeune acteur, Jimmy Bennett, en août. L'actrice italienne, qui rejette ces accusations, a attaqué lundi 17 septembre une autre actrice et victime de Harvey Weinstein, Rose McGowan : elle la menace de poursuites pour diffamation si elle ne retire pas des propos publiés le 27 août, dans lesquels elle demande à Asia Argento de "laisser la justice suivre son cours".

"Chère Rose McGowan. C'est avec de sincères regrets que je te donne 24 heures pour te rétracter et t'excuser pour les horribles mensonges faits sur moi dans ton communiqué du 27 août", écrit Asia Argento dans son tweet, lundi. "Si tu ne fais rien au sujet de cette diffamation, je n'aurais d'autres choix que de prendre une action immédiate en justice."

"Sois la personne que tu aimerais que Harvey soit"

Les deux femmes s'étaient connu un an plus tôt, quand toutes deux avaient fait partie des accusatrices du producteur Harvey Weinstein, avant de devenir deux des voix les plus fortes du mouvement #MeToo.

Dans sa lettre mise en ligne par le magazine américain Paper, Rose McGowan affirmait que sa compagne, la mannequin Rain Dove, avait reçu des textos d'Asia Argento, dans lesquels elle confirmait avoir couché avec Jimmy Bennett. Elle y affirmait également, selon Rose McGowan, que l'acteur lui envoyait des photos de lui nu depuis qu'il avait 12 ans. Elle expliquait ne pas les avoir sollicitées, mais qu'elle n'avait pas non plus alerté la police.

"Fait ce qu'il faut faire. Sois honnête. Sois juste. Laisse la justice suivre son cours", écrit également Rose McGowan. "Sois la personne que tu aurais aimé que Harvey [Weinstein] soit". Lundi soir, elle n'avait pas répondu au tweet d'Asia Argento.