La princesse de Bollywood sommée de perdre du poids

La star du cinéma indien Aishwarya Rai prend son temps pour perdre les kilos pris durant sa grossesse, ce qui déclenche les foudres de la presse indienne.

L\'actrice indienne Aishwarya Rai, au festival de Cannes, le 11 mai 2011.
L'actrice indienne Aishwarya Rai, au festival de Cannes, le 11 mai 2011. (VINCENT KESSLER / REUTERS)

La princesse de Bollywood a perdu de sa superbe. L'actrice Aishwarya Rai est malmenée par la presse indienne en raison du poids qu'elle a pris pendant sa grossesse, rapporte le Huffington Post britannique (lien en anglais) jeudi 17 mai. Les commentaires sont acerbes au sujet de l'ex-Miss Monde et égérie d'une grande marque de cosmétiques, qui devrait apparaître au festival de Cannes avec ses récents kilos et sa fille de six mois.

C'est une photo prise à la sortie d'une soirée qui a déclenché le déchaînement médiatique. Aishwarya Rai y apparaît avec un double menton jugé inacceptable par les critiques. Considérée comme l'une des plus belles femmes du monde, celle qui faisait la fierté de l'Inde pour avoir conquis Hollywood, est à présent sommée de faire des efforts. "C'est son devoir d'être belle et mince", martèlent les commentateurs locaux, particulièrement la presse people, qui l'accusent de "laisser tomber ses fans".

Prendre modèle sur Victoria Beckham

D'après le tabloïd britannique Daily Mail, ces derniers estiment qu'elle devrait perdre du poids "comme l'a fait Victoria Beckham", c'est-à-dire en quelques jours.

Aishwarya Rai quitte une soirée organisée par un industriel indien, le 28 avril 2012, à Mumbai (Inde).
Aishwarya Rai quitte une soirée organisée par un industriel indien, le 28 avril 2012, à Mumbai (Inde). (INDIA TODAY GROUP / GETTY IMAGES)

Pourtant, l'Inde vénère les mères et la maternité. "Les gens sont perdus parce qu'il ne savent plus s'ils doivent glorifier Aishwarya en tant que mère ou se lamenter de son nouveau physique", explique le professeur de cinéma Shohini Ghosh, interrogé par le quotidien britannique The Guardian

Face à la violence des critiques, la comédienne, qui a bâti sa carrière sur sa plastique parfaite plus que sur son jeu, maintient qu'elle préfère "profiter de la maternité" plutôt que d'entamer un régime drastique.