Sept mois après le début de l'affaire, Harvey Weinstein a été inculpé pour un viol et une agression sexuelle

L'ex-producteur star d'Hollywood a été laissé libre, vendredi, après le versement d'une caution d'un million de dollars en cash.

Harvey Weinstein sort d\'un commissariat de Manhattan, le 25 mai 2018 à New York (Etats-Unis), pour être présenté à un juge.
Harvey Weinstein sort d'un commissariat de Manhattan, le 25 mai 2018 à New York (Etats-Unis), pour être présenté à un juge. (SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Premier rendez-vous avec la justice pour Harvey Weinstein. Le producteur américain déchu, accusé par des dizaines de femmes d'agressions sexuelles et de viols, s'est présenté à un commissariat de Manhattan, à New York, vendredi 25 mai. Il a ensuite été inculpé pour un viol datant de 2013 et une agression sexuelle remontant à 2004. Le deuxième cas concerne une femme forcée à lui faire une fellation, ce qui est considéré comme une agression sexuelle (et non un viol) par la loi de l'Etat de New York.

Ancienne figure de Hollywood, l'homme de 66 ans avait été accueilli à son arrivée au poste de police par des dizaines de caméras. Vêtu d'une veste sombre, d'un pull bleu clair et d'une chemise blanche, il n'avait fait aucune décaration.

Voir la vidéo

Libéré sous caution contre un million de dollars

Harvey Weinstein a été remis en liberté après son inculpation, moyennant une caution d'un million de dollars cash (860 000 euros), le port d'un bracelet électronique et la remise de son passeport aux autorités. Les conditions de sa remise en liberté ont été définies lors d'une brève audience devant un juge de Manhattan.

Son avocat, Benjamin Brafman, a annoncé, à la sortie du tribunal, que le producteur déchu plaiderait "non coupable" aux chefs d'accusation portés contre lui. "Nous avons l'intention, d'agir très vite pour que les poursuites soient abandonnées", a déclaré ce ténor du barreau new-yorkais, qui avait obtenu l'abandon des poursuites contre Dominique Strauss-Kahn en 2011.