"C’était très difficile mais elles voulaient le faire" : les victimes d'Harvey Weinstein témoignent dans le documentaire "L'Intouchable"

"L'Intouchable", le documentaire choc sur l'affaire Weinstein, sort au cinéma mercredi en France, l'un des rares pays à le diffuser en salles. Les victimes du producteur témoignent face à la caméra.

L\'ex producteur de cinéma Harvey Weinstein, le 5 juin 2018 à New York.
L'ex producteur de cinéma Harvey Weinstein, le 5 juin 2018 à New York. (EDUARDO MUNOZ ALVAREZ / AFP)

C'est le plus gros scandale de l'histoire du cinéma, qui aura chamboulé le monde hollywoodien : L'Intouchable, documentaire réalisé par Ursula MacFarlane et qui sort mercredi 14 août au cinéma, revient sur l'ascension et la chute brutale du producteur Harvey Weinstein.

>> Des révélations à la ruine... Comment Harvey Weinstein, magnat d'Hollywood, a été rattrapé par les accusations de viols et d'agressions sexuelles

Depuis que le scandale sur les abus sexuels présumés du producteur a éclaté en octobre 2017, plus de 80 femmes – dont des stars comme Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow ou Salma Hayek – ont affirmé avoir été victimes de l'ancien géant d'Hollywood. Le producteur déchu a été inculpé en 2018 de deux agressions sexuelles – une pour viol en 2013 et une autre pour une fellation forcée en 2006 – sur deux femmes différentes. Il doit être jugé le 9 septembre prochain et risque la perpétuité en cas de condamnation.

Des interviews "de trois ou quatre heures"

Au total, près de 400 personnes ont été contactées pour le documentaire, dont plus d'une centaine ont accepté de parler, certaines officieusement. Le documentaire présente des interviews d’actrices qui ont accusé l’ancien producteur, mais aussi des journalistes, des producteurs, des réalisateurs. Parmi ces témoignages figurent des victimes inconnues ou célèbres, qui racontent les abus, les menaces et l'appétit sexuel insatiable d'Harvey Weinstein.

"Après les témoignages d’Asia Argento, de Rose McGowan, Ashley Judd, Mira Sorvino, je crois que ça a donné un peu de force aux autres de parler", raconte la réalisatrice britannique Ursula Macfarlane. "Mais quand même, les interviews étaient très difficiles pour ces femmes, cela durait trois, quatre heures. C’était très difficile mais elles voulaient le faire."

Un homme tyrannique, manipulateur et menaçant

La documentariste britannique Ursula Macfarlane montre aussi à quel point Weinstein a pu bénéficier de la complicité de son entourage et de celle de toute une industrie. Mais Harvey Weinstein n'était pas seulement prédateur sexuel. Le documentaire nous fait découvrir un homme tyrannique, manipulateur, menaçant. "C’est l’abus du pouvoir qui est vraiment au cœur de cette histoire et c’était très important pour comprendre comment Harvey Weinstein a pu faire ces actes d’agressions contre les femmes mais aussi contre les hommes", explique la réalisatrice.

On a voulu faire un portrait psychologique pour essayer de comprendre comment ça a pu arriver.Ursula Macfarlaneà franceinfo

Selon elle, "c’était quelqu’un qui était très charmant, qui adorait le cinéma, la littérature, et c’est pour ça que les gens voulaient être en sa présence, qu’ils voulaient travailler avec lui, qu’ils venaient dans les chambres d’hôtels parce qu’il offrait quelque chose qui était très attirant, très puissant". Elle ajoute : "Il y a des Harvey Weinstein partout dans la société, dans tous les entreprises, dans la politique, le sport… Mais Hollywood, je pense que cette histoire les attire car c’est le rêve américain. C’est pour ça que je pense que l’histoire de Harvey Weinstein est spécifique, mais c’est aussi une histoire mythique. Il n’y a pas qu’un seul Harvey Weinstein."

Harvey Weinstein a beau assurer que tous ses rapports sexuels étaient consentis, il est devenu l'incarnation des abus perpétrés impunément par des hommes de pouvoir, dénoncés par le mouvement #MeToo et #BalanceTonPorc.