Agression sexuelle sur une troisième femme : Harvey Weinstein plaide non coupable

L'"acte sexuel forcé" dont il a été accusé remonterait à juillet 2006, sur une femme dont l'identité n'a pas été précisée.

Harvey Weinstein est assis dans une salle d\'audience du tribunal de Manhattan (New York), le 9 juillet 2018.
Harvey Weinstein est assis dans une salle d'audience du tribunal de Manhattan (New York), le 9 juillet 2018. (JEFFERSON SIEGEL / AFP)

Nouveau dossier, même stratégie de défense. Le producteur déchu Harvey Weinstein a plaidé non coupable, lundi 9 juillet, aux accusations d'agressions sexuelles sur une troisième femme. Il avait déjà plaidé non coupable aux premières inculpations concernant deux autres femmes, début juin.

Harvey Weinstein, en liberté surveillée moyennant un million de dollars de caution et le port d'un bracelet électronique, est arrivé menotté lors de cette audience à Manhattan devant une salle comble. L'"acte sexuel forcé" dont il a été accusé remonterait à juillet 2006, sur une femme dont l'identité n'a pas été précisée.

Il risque la perpétuité

Cette accusation a donné lieu à trois nouveaux chefs d'inculpation, dont deux pour agression sexuelle avec circonstances aggravantes, punissables d'une peine minimale de 10 ans de prison et d'une peine maximale de perpétuité. Les deux précédentes inculpations, sur deux femmes différentes, portent sur un viol présumé remontant à 2013 et une fellation forcée datant de 2004. L'avocat de Weinstein, Ben Brafman, maintient depuis le début que chacune de ces relations sexuelles était "consentie".