Cet article date de plus d'un an.

Affaire Alain Delon : Hiromi Rollin réplique dans une note de 39 pages

Selon le Parisien, l'avocat de la plaignante a transmis au procureur une note dans laquelle elle présente sa version des faits. Les enfants du comédien ont déposé deux plaintes à son encontre, début juillet, pour harcèlement moral et violence.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
L'acteur Alain Delon au festival de Cannes, le 19 mai 2019. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

Hiromi Rollin contre-attaque. Celle que l'on présente comme la dame de compagnie d'Alain Delon, a écrit au procureur de Montargis pour contester les accusations portées par les enfants de l'acteur et présenter sa version des faits. Dans un document de 39 pages, révélé mardi par le Parisien et consulté par l'AFP, elle réfute le terme de "dame de compagnie" sous lequel elle est désignée par Anthony, Anouchka et Alain-Fabien Delon. Elle assure avoir rencontré le comédien en 1989, lors du tournage d'un film où elle était "assistante réalisatrice", et qu'ils "ont rapidement noué une relation intime".

Dans sa lettre, la plaignante affirme partager la vie d'Alain Delon depuis le début des années 2000, et ne pas avoir été "rémunérée pour tenir compagnie" à l'acteur. "À compter de 2006, Mme Rollin s'est installée dans le domicile de Douchy. Ils ont alors vécu ensemble et ont partagé une vie de couple jusqu'à ce qu'elle soit expulsée de ce domicile le 5 juillet 2023", explique le courrier signé par l'avocat d'Hiromi Rollin, Maître Yassine Bouzrou. Mme Rollin relève par ailleurs que l'acteur "ne semble pas avoir déposé de plainte" à son encontre.

Une question d'héritage

"Pourtant, souligne le document, il n'apparaît pas que M. Delon soit placé à ce jour sous une quelconque mesure de protection judiciaire, pouvant justifier que ses enfants déposent plainte pour dénoncer des infractions dont il serait lui-même victime". Le courrier souligne également que Mme Rollin "a toujours entretenu des relations complexes avec les enfants de M. Delon", qui n'ont "jamais accepté l'existence de (leur) relation amoureuse".

Toujours selon Le Parisien, l'avocat s'interroge sur les motivations des enfants de l'acteur. "Il est effectivement à craindre que les enfants Delon veuillent s'assurer que l'héritage de leur père leur reviendra intégralement et qu'aucune libéralité n'interviendra au profit de celle qui partage son quotidien, Mme Rollin", écrit-il.

Jusqu'à trois ans de prison

Après son départ forcé de la propriété de Douchy (Loiret) début juillet, Hiromi Rollin affirme n'avoir pu récupérer, à la gendarmerie, qu'une partie de ses effets personnels. Des objets de valeur, de l'argent et des échanges épistolaires avec l'acteur manquaient à l'appel, selon la plaignante.

La semaine dernière, la justice a ouvert une enquête préliminaire à l'encontre de Mme Rollin, notamment pour des faits de "harcèlement moral, détournement de correspondances et maltraitance animale", après deux plaintes émanant des trois enfants de la star. La peine encourue peut aller jusqu'à 3 ans de prison et 375.000 euros d'amende, d'après l'article 223-15-2 du Code pénal. En réponse, Mme Rollin a déposé une plainte vendredi, contestant l'intégralité des faits qui lui sont reprochés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.