Cet article date de plus de sept ans.

A l'affiche de "X-Men", Omar Sy poursuit son rêve américain

Star incontournable et personnalité préférée des Français, Omar Sy s’est délocalisé aux Etats-Unis après l’immense succès d’"Intouchables" pour prendre du recul mais aussi pour tenter sa chance à Hollywood. Un rêve devenu réalité. L’acteur de 36 ans qui est à l’affiche du nouveau "X-Men", tourne actuellement dans la suite de "Jurassic Park" et a deux autres films en préparation
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Personnalité préférée des Français, l'acteur Omar Sy a réussi en quelques mois à  séduire les Américains et enchaîne les productions hollywoodienne
 (TIZIANA FABI)
Reportage : MJ.Jouan, M.Niewenglowsky, A.Cohen

Il vit un rêve de gosse. En quelques mois Omar Sy a su séduire Hollywood et enchaîne les tournages. Et pour son premier film américain l’acteur français se glisse directement dans la peau d’un super-héros dans le dernier opus de la franchise « X-Men ».
Dans « X-Men Days of future past » réalisé par Bryan Singer, il incarne le mutant, Lucas Bishop, qui va aider Wolverine (Hugh Jackman) à retourner dans le passé afin de modifier le présent apocalyptique dans lequel vivent désormais les mutants. 
 

Une courte apparition certes mais qui lui permet de mettre un pied à Hollywood. Et depuis les projets se bousculent. Omar Sy tourne actuellement dans la suite de "Jurassic Park", dont la sortie est prévue l’an prochain. Il sera par ailleurs à l’affiche de "The Candy Store" aux côtés de Robert de Niro, un thriller qui se déroule dans le monde de la pègre à Brooklyn, réalisé par Stephen Gaghan, qui a notamment écrit et réalisé "Syriana" (2005), et signé le scénario de "Traffic" (2000).
 
Et puis on ne connaît pas encore la date de sortie, mais Omar Sy est également à l’affiche de "Good People", un thriller réalisé par le Danois Henrik Ruben Genz dans lequel il fait face à James Franco et Kate Hudson.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinéma

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.