Cet article date de plus de huit ans.

Benjamin Millepied va s'installer à Paris avec sa femme Natalie Portman

Le chorégraphe, devenu célèbre pour son travail sur le film "Black Swan", a été nommé pour diriger le prestigieux ballet de l'Opéra de Paris.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le chorégraphe et danseur Benjamin Millepied, avec sa femme Natalie Portman, à Hollywood (Californie, Etats-Unis), le 26 février 2012. (JOE KLAMAR / AFP)

Benjamin Millepied, chorégraphe et interprète du film Black Swan, a été nommé pour diriger le prestigieux ballet de l'Opéra de Paris, a annoncé l'Opéra jeudi 24 janvier. Le danseur va s'installer dans la capitale avec sa femme, l'actrice Natalie Portman, rencontrée sur le tournage du film. A 35 ans, cette jeune star de la danse contemporaine prendra ses fonctions en octobre 2014. Il s'agissait du plus jeune candidat à cette nomination.

Enfant chéri des médias, de New York à Los Angeles (Etats-Unis), Benjamin Millepied va devoir user de diplomatie dans ses nouvelles fonctions, où il devra composer avec les traditions d'un corps de ballet de 150 danseurs.

Etoile du New York City Ballet et directeur de compagnie

Benjamin Millepied a construit l'essentiel de sa carrière aux Etats-Unis, où il est parti à l'âge de 15 ans. Il est devenu étoile ou "principal dancer" du New York City Ballet en 2002, où il a interprété les rôles principaux des ballets de George Balanchine, Jerome Robbins, Peter Martins, et a participé à des créations contemporaines. Mais en parallèle, Benjamin Millepied s'est aussi lancé dans ses propres créations, une vingtaine en dix ans. Il a également créé sa propre compagnie en 2011, "L.A. Dance Project" :

En 2011 toujours, il a dansé, avec Virginie Caussin, dans une publicité pour une compagnie aérienne. Dans ce spot, tourné dans le désert marocain sur un miroir de 400 mètres carrés, ils évoluent sur l'adagio du concerto pour piano n°23 de Mozart.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.