"Walking Dead" : les zombies de la BD culte de Charlie Adlard marchent sur Lyon

Le Musée d’art contemporain de Lyon accueille jusqu‘au 7 juillet l’exposition "Charlie Adlard, Walking Dead et au-delà". Plus d’une centaine de planches de la BD culte sont à découvrir.

L\'illustrateur anglais Charlie Adlard au Musée d\'art contemporain de Lyon
L'illustrateur anglais Charlie Adlard au Musée d'art contemporain de Lyon (MAXIME JEGAT / MAXPPP)

Les morts-vivants de la BD Walking Dead ont investi le 3e étage du Musée d’art contemporain de Lyon. L’illustrateur anglais Charlie Adlard, qui les dessine depuis 15 ans, est au coeur d’une exposition exceptionnelle.

Un flic, Rick Grimes, contre les morts-vivants

"Je suis surpris que cette planche soit là, je croyais que quelqu’un l’avait achetée". Présent à l’inauguration de son exposition, Charlie Adlard est aussi excité et heureux que les fans de la BD. Il redécouvre avec joie certains de ses dessins, comme ce premier croquis de Rick Grimes qu’il pensait ne jamais revoir.

Rick est le personnage principal de Walking Dead. Policier aux Etats-Unis, il se réveille, un jour, d’un coma de plusieurs semaines et découvre que les êtres humains se sont transformés en morts-vivants. Un nouveau monde contre lequel le flic va se battre. La BD a été lancée en 2003. Dessinée dans un premier temps par Tony Moore, Charlie Adlard a vite pris le relais, dès 2004.

Dans Walking Dead, ce qui est important pour moi, c’est la question des personnages. C’est ça la trame du livre. Pour être honnête, les zombies ne sont qu’un prétexte pour développer les personnages.Charlie Adlard

Le noir : marque de fabrique de Charlie Adlard

Illustrateur de comics depuis plus de vingt ans, Charlie Adlard est aussi connu pour son travail de dessinateur pour Mars Attacks !, X-Files ou encore Batman. Quelques dessins du super-héros sont également visibles au sein de cette exposition. Comme pour Walking Dead, le coup de crayon est sombre.

Je dessine avec beaucoup de noir mais les gens se trompent. Ils pensent que je l’utilise pour faire peur. Pour moi, le noir c’est un style, c’est une esthétique. Je ne l’emploie pas spécialement pour créer une atmosphère ténébreuse.Charlie Adlard

Walking Dead compte aujourd’hui 30 tomes et 62 albums. Devenue culte, la BD a été adaptée en série télé, en jeux vidéo et en roman.

Quelques planches issues de \"La mort blanche\" de Charlie Adlard présentées au Musée d\'art contemporain de Lyon 
Quelques planches issues de "La mort blanche" de Charlie Adlard présentées au Musée d'art contemporain de Lyon  (MAXIME JEGAT / MAXPPP)

L'exposition Charlie Adlard, Walking Dead et au-delà est à voir au Musée d’art contemporain de Lyon (81 quai Charles de Gaulle 69006 Lyon), du mercredi au dimanche de 11h à 18h, jusqu’au 7 juillet 2019.